Publié

TennisFederer se qualifie sans encombres

Roger Federer s'est qualifié facilement pour le 3e tour de Roland-Garros en battant l'Argentin Schwartzman (6-3 6-4 6-4).

1 / 14
Roger Federer

Roger Federer

AP
Roger Federer

Roger Federer

AP
Roger Federer

Roger Federer

Reuters

Roger Federer (no 4) a remporté sans forcer et sans briller le 60e match de sa carrière à Roland-Garros. Il a dominé le qualifié Diego Sebastian Schwartzman (ATP 109) 6-3 6-4 6-4 en 1h43'.

Présent pour la seizième fois à la Porte d'Auteuil, Roger Federer rejoint ainsi à nouveau Rafael Nadal en tête du classement des joueurs ayant gagné le plus de matches dans l'histoire du tournoi parisien. Le Bâlois devient, surtout, le seul joueur ayant remporté au moins 60 succès dans chacun des quatre "Majors" (73 à Melbourne, 60 à Paris, 67 à Wimbledon et 67 à New York).

L'homme aux 17 titres du Grand Chelem atteint le stade du 3e tour pour la onzième année consécutive à Roland-Garros. Il se mesurera en 16e de finale au solide Dmitry Tursunov (no 31), tombeur en trois sets de l'Américain Sam Querrey (ATP 67) mardi. Il a battu le Russe de 32 ans lors de leurs quatre précédents duels, tous livrés sur dur.

Mardi, sur un court Suzanne Lenglen où Serena Williams avait connu l'élimination juste avant son match, Roger Federer n'a pas connu de difficulté majeure pour prendre la mesure du jeune Diego Sebastian Schwartzman (21 ans). Il n'a concédé qu'un seul break, qui permettait au talentueux Argentin de mener 2-1 dans le premier set. Sa réaction était alors immédiate et sèche, puisqu'il s'adjugeait les quatre jeux qui suivaient.

Parfois trop passif à l'échange dans cette partie, le vainqueur de l'édition 2009 de Roland-Garros forçait la décision plus tardivement dans la deuxième manche, profitant d'une volée de revers manquée par son adversaire pour signer le break dans le neuvième jeu. Diego Schwartzman craquait plus rapidement dans l'ultime set, où le petit (1m70) et trop peu puissant Argentin perdait une dernière fois son service dès le troisième jeu. Roger Federer conservait aisément ce break d'avance, ne perdant que 5 points sur son engagement dans ce dernier set.

(SI)

Votre opinion