Intelligence artificielle: Federer serait de droite, mais Nadal de gauche

Publié

Intelligence artificielleFederer serait de droite, mais Nadal de gauche

Un site qui permet de positionner politiquement tout et n’importe quoi cartonne. À ne pas prendre trop au sérieux.

par
Renaud Michiels
Roger Federer lors de ses adieux à la Laver Cup, fin septembre à Londres.

Roger Federer lors de ses adieux à la Laver Cup, fin septembre à Londres.

AFP

Depuis quelques jours, un site fait un vrai carton en France. Son principe est simple: vous entrez un nom ou un mot et une intelligence artificielle vous dit si «c’est de gauche» ou «de droite».

Les requêtes les plus fréquentes, expliquent des médias français, tournent autour de politiciens ou d’élus. Nous avons donc d’abord testé le site avec nos conseillers fédéraux et le résultat n’est pas forcément très convaincant.

Ueli Maurer et Ignazio Cassis sont «de droite». Simonetta Sommaruga «de gauche». Bien. Mais Guy Parmelin et Karin Keller-Sutter sont de gauche, et on n’est pas certains qu’ils seraient d’accord. Et Viola Amherd et Alain Berset? L’intelligence artificielle ne trouve manifestement rien qui l’aide à décider donc elle répond au pif, une fois de gauche, une fois de droite…

Nous avons encore testé avec le plus célèbre des Suisses, qui a toujours été plus que discret sur ses opinions politiques: Federer. Le site est formel, il est de droite. Et les deux autres monstres sacrés du tennis masculin, alors? Djokovic est aussi de droite. Mais Nadal de gauche. On peut se dire qu’il s’agit alors plutôt du bras avec lequel ils tiennent leur raquette, mais non: Serena Williams est de gauche.

Le «jeu» est en fait plus amusant et intriguant avec des mots ou concepts. Ainsi, le vin est de droite mais la bière de gauche. Les chats de gauche mais les chiens de droite. Par contre ici pas d’opposition entre la fondue et la raclette, toutes deux de gauche. Voilà des résultats qui pourraient entraîner des débats passionnés et passionnants.

Et l’amour?

Précisons encore que parfois, l’intelligence artificielle a la prudence de ne pas trancher. Ainsi, l’amour est de gauche et de droite à la fois.

Mais dans quelles mesures ces résultats sont-ils fiables et sérieux? Le concepteur du site explique en somme que les réponses viennent d’un travail sérieux mais qu’il ne faut surtout pas les prendre au sérieux.

Théo Delemazure, 23 ans, a obtenu un master en intelligence artificielle à l’université Paris Dauphine et est désormais en deuxième année de doctorat en mathématiques. L’idée lui est venue suite à des jeux avec ses amis, avec qui il débat par exemple pour savoir si l’Heineken est de droite tandis que la Kronenbourg de gauche.

«Pour s’amuser», explique le jeune homme au «Figaro», il a donc décidé d’utiliser l’intelligence artificielle proposée par l’entreprise Open AI pour créer ce site. Il s’agit d’une forme de «réseaux de neurones qui a lu tout internet et parvient à comprendre le sens des phrases, les liens entre les mots», résume-t-il. Puis il s’agit de déterminer si un mot est plutôt identifié comme à gauche ou à droite selon l’ensemble des données disponibles.

Il se réjouit que son site cartonne mais souligne qu’il s’agit avant tout d’un divertissement, à prendre avec beaucoup de second degré. «Tout est perfectible et les réponses peuvent souvent relever de l’aléatoire. L’intelligence artificielle est un outil souvent fantasmé, le site permet de désacraliser tout ça», dit-il.

Enfin, l’utilisateur est appelé à donner son avis sur la réponse, en disant s’il est d’accord ou pas. L’intelligence artificielle en tient compte et le mot peut alors changer de camp politique. C’est arrivé à la météo, au beurre, au savon ou à Picsou, qui étaient de gauche mais sont aujourd’hui de droite. Tandis que les poils, les cornichons, Halloween ou Pikachu ont suivi le chemin inverse.

Ton opinion