13.08.2020 à 09:40

SuisseFedpol arrête un criminel recherché par l’Italie depuis 2003

Un Albanais était recherché depuis plusieurs années par la police italienne. Il a été arrêté en Suisse et extradé vers la péninsule.

Le fugitif a été remis aux autorités italiennes à la douane de Ponte Chiasso (I), à la frontière avec le Tessin (archives).

Le fugitif a été remis aux autorités italiennes à la douane de Ponte Chiasso (I), à la frontière avec le Tessin (archives).

Keystone

Un citoyen albanais de 45 ans, recherché par la police italienne et en fuite depuis 2003 notamment pour des activités liées à la prostitution, a été arrêté le 6 août en Suisse et extradé vers la péninsule. Ce proxénète doit y purger plus de 15 ans de prison.

L’information, diffusée jeudi par les agences de presse italiennes, a été confirmée par l’Office fédéral de la police (fedpol) dans un tweet. FedPol précise que l’arrestation fait suite à des informations fournies par la police italienne et que l’homme a été extradé avec son consentement.

Le lieu de l’interpellation n’a pas été dévoilé. Il a été remis aux autorités italiennes au poste-frontière de Ponte Chiasso (I).

Collaboration européenne

Lors d’une conférence de presse à Modène, en Emilie-Romagne, les enquêteurs ont expliqué que l’homme, avec cinq complices italiens, albanais et roumains, était l’un des promoteurs d’un réseau de prostitution qui a fait venir en Italie, à partir de la moitié des années 90, de nombreuses jeunes femmes roumaines et moldaves.

Depuis 1996, l’homme s’est rendu coupable de nombreux délits, dont violence sexuelle, exploitation et complicité de prostitution et d’immigration clandestine, a indiqué la police italienne. Il avait pris la fuite en 2003 après les premières condamnations.

Cette arrestation est aussi le fruit de la collaboration mise en place dans le cadre du réseau européen de recherche des fugitifs internationaux (Enfast – European Network of Fugitive Active Search Teams). Sollicitée, l’équipe Enfast de Fedpol a mis en place des activités ciblées de localisation qui ont abouti, ont encore relevé les enquêteurs italiens.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!