11.12.2019 à 10:06

Femi Kuti, Popa Chubby et Charlie Cunnigham à Cully

Festival

Les concerts payants de la 38e édition qui se déroulera du 27 mars au 4 avril 2020 ont été dévoilés mercredi.

par
ATS / lematin.ch
1 / 11
Femi Kuti ouvrira le 38e Cully Jazz le vendredi 27 mars sous le Chapiteau.

Femi Kuti ouvrira le 38e Cully Jazz le vendredi 27 mars sous le Chapiteau.

DR
Joy Crookes le Next Step.

Joy Crookes le Next Step.

DR
Christophe Calpini le Temple.

Christophe Calpini le Temple.

C. Dussez

En 2020, des figures emblématiques du jazz font leur retour à Cully. C'est le cas du pianiste cubain Chucho Valdès, qui avait enflammé le Chapiteau en 2016. Il donnera suite à son mythique album de 1972 «Jazz Bata», soulignent les organisateurs dans leur communiqué.

Le saxophoniste «aventurier» Chris Potter et son trio inviteront le légendaire guitariste Bill Frisell à une rencontre inattendue. Le Temple accueillera une autre réunion d'envergure, celle de Paolo Fresu, le trompettiste sarde, et du contrebassiste suédois Lars Danielsson.

Hommage à Ella

Popa Chubby, patron du Dirty Blues, revient lui aussi au Chapiteau avec un nouvel album fêtant 30 ans de notes qui tachent. Autre moment fort, «We love Ella», un sublime hommage célébré par l'Amazing Keystone Big Band. Sur scène, ses 17 musiciens invitent trois divas, Célia Kameni, Robin Mckelle et Sarah McCoy, à revisiter les plus belles chansons de Mrs Fitzgerald.

Le jazz nouveau n'aura jamais été aussi présent au Chapiteau: s'y produiront notamment Snarky Puppy, réunion explosive des meilleurs jeunes musiciens jazz de cette génération, le trompettiste Avishai Cohen ou Tank and the Bangas, des Américains trempant leur jazz dans le hip-hop et R'n'B. Sans oublier, la bombe londonienne aux sonorités afro-beat Kokoroko et sa section de cuivres entièrement féminine.

Notes bleues de Suisse et d'ailleurs

Cully voyagera également en Afrique de l'Ouest avec Femi Kuti et Cheick Tidiane Seck, au Maghreb avec le «Cri du Caire» du slameur égyptien Abdullah Miniawy et au Moyen-Orient avec l'Ensemble Constantinople. Sans oublier une incursion en Amérique du Sud avec le rock de Melingo et le tropicalia brésilien de Lucas Santtana.

La scène suisse sera également bien présente, avec notamment le trompettiste Mathieu Michel, qui prendra part à une création de l'Hemu Jazz Orchestra, le batteur Christophe Calpini entouré d'un quatuor à cordes, le bassiste Björn Meyer ou encore le batteur Arthur Hnatek. Le Genevois Gaspard Sommer présentera lui une création originale aux tendances soul et électronique avec la chanteuse Melissa Born.

Comme chaque année, le Festival proposera plus de 100 concerts gratuits dans une quinzaine de caveaux, de bars et de scènes du village. Le programme sera dévoilé le 11 février.

Infos pratiques et billetterie: www.cullyjazz.ch

ATS / lematin.ch

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!