Coronavirus: Fermer les écoles en Suisse? La question divise
Publié

CoronavirusFermer les écoles en Suisse? La question divise

La conseillère fédérale Viola Amherd qualifie la situation sanitaire de «très sérieuse» et n’exclut plus la fermeture des écoles pour freiner la pandémie. Les experts, eux, ne sont pas unanimes.

Les écoles en Suisse pourraient fermer pour freiner la propagation du coronavirus. (Photo d’illustration)

Les écoles en Suisse pourraient fermer pour freiner la propagation du coronavirus. (Photo d’illustration)

AFP

Fermer les écoles dès le niveau secondaire 1 n’est plus un tabou pour Viola Amherd. Cela au vu de l’évolution inquiétante de la pandémie, dit la cheffe du Département de la défense, de la protection de la population et du sport, dans une interview à la «Schweiz am Wochenende».

Soulignant que la situation était «très sérieuse», la Valaisanne a indiqué qu’il lui importait que la Suisse agisse désormais à temps et non pas «en courant après les événements». Une allusion aux couacs passés du Conseil fédéral?

La situation sanitaire est «très sérieuse», selon Viola Amherd.

La situation sanitaire est «très sérieuse», selon Viola Amherd.

AFP

Quoi qu’il en soit, la Task Force avait renforcé encore sa position pour le maintien des élèves en classe la semaine passée, notamment à travers Stefan Wolter, membre récent de la Task Force et directeur du Centre suisse de coordination pour la recherche en éducation.

Voix dissonantes

Mais des voix dissonantes se sont fait entendre au sein même du comité d’experts. L’épidémiologiste Marcel Tanner exige ainsi plus de tests de détection du Covid-19 dans les écoles primaires, et plus d’école à distance pour les élèves plus âgés là où c’est possible.

Enfin, le Conseil fédéral a pour sa part déjà averti avec insistance: «Il s’agit d’éviter une troisième vague brutale.» La Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique va donc lui soumettre demain des propositions dans ce but», note la «SonntagsZeitung».

(ewe)

Votre opinion