24.09.2020 à 11:32

CinémaFestival du film de Locarno: Lili Hinstin quitte son poste

La directrice artistique et le festival tessinois se séparent d’un commun accord sur des «divergences stratégiques».

Lili Hinstin quitte son poste de directrice artistique du Festival du film de Locarno en raison de «divergences stratégiques».

Lili Hinstin quitte son poste de directrice artistique du Festival du film de Locarno en raison de «divergences stratégiques».

KEYSTONE/Pablo Gianinazzi

La directrice artistique, la Française Lili Hinstin, quitte le Festival du film de Locarno. Le Festival comme Lili Hinstin parlent de «divergences stratégiques», qui les ont poussés à se séparer d’un commun accord.

Le conseil de direction, puis le conseil d’administration, se réuniront prochainement pour discuter de sa succession, apprend-on jeudi dans un communiqué du Festival du film de Locarno.

Lili Hinstin, 43 ans, aura travaillé pour deux éditions du Festival du film de Locarno en 2019 et 2020. Elle avait succédé fin 2018 à Carlo Chatrian, parti à la Berlinale. Auparavant, cette Parisienne d’origine avait dirigé le festival EntreVues de Belfort (F).

Après Irene Bignardi, la Française, qui a étudié les sciences culturelles en France et en Italie, a été la deuxième femme à diriger ce festival vieux de 74 ans.

«Un festival de rêve»

Pour elle, Locarno, c’est «un festival de rêve», avait-elle dit au moment de son engagement. En plus de dix ans passés dans le monde du cinéma, elle n’a rien trouvé de comparable.

La jeune femme a voulu donner aux jeunes cinéphiles un meilleur accès à la manifestation. Mais il y a un obstacle: le prix astronomique des nuitées pendant l’événement. Près de 200 lits à prix abordables ont été mis à disposition dans une ancienne caserne sous le titre «Camp de base».

Autre innovation, elle a lancé le projet «U30», qui a réuni durant trois jours des jeunes de l’industrie cinématographique autour de thèmes d’actualité. Et sur la Piazza Grande, les films de minuit se sont voulus «plutôt trash», pour un public ouvert aux œuvres radicales et qui se couche tard.

Mais le Covid a mis un coup de frein à ses ambitions. Locarno a proposé cette année une édition hybride, en majorité en ligne, avec quelques projections dans trois salles tessinoises. Au final, les salles de Locarno et de Muralto, qui avaient été parmi les premières à rouvrir pendant la phase de déconfinement, ont enregistré 5950 entrées. La plateforme numérique du festival a, elle, enregistré près de 320’000 visiteurs.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
8 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Tu

25.09.2020 à 16:05

C’est un garçon ?

Ohrelio

25.09.2020 à 14:35

Il en est pour qui l' "Ouverture du Festival" par Sieur le Conseiller fédéral M. Berset passe très mal !

Anna Muller

25.09.2020 à 06:29

Les filles coquines veulent des gars pour elles-mêmes. Site -> Gеtbаdgirl. com