19.06.2016 à 11:12

FranceFête de la musique en sourdine face à l'actualité

De plus en plus internationale depuis sa création en 1982, la Fête de la musique, célébrée mardi dans 120 pays, sera mise en sourdine en France, son pays fondateur.

Les forces de police sont déjà mobilisées pour les autres événements qui secouent le pays.

Les forces de police sont déjà mobilisées pour les autres événements qui secouent le pays.

AFP

La 35e édition de la Fête de la Musique, dont le thème sera cette année «la musique plus forte que...», «tombe dans une période où les effectifs policiers sont particulièrement mobilisés», explique-t-on au ministère français de la Culture.

«Les discussions menées avec le ministère de l'Intérieur ont privilégié la sécurité du public, quitte à annuler ou décaler certains événements».

A Paris, un grand concert prévu mardi soir sur la place Denfert-Rochereau, dans le sud de la capitale, a été annulé à la suite d'un avis défavorable de la préfecture de police.

La plateforme de streaming Deezer ne rééditera pas non plus le concert qu'elle avait organisé l'an passé sur l'emblématique Place de la République, devenue un lieu de recueillement après les attentats parisiens de janvier et novembre 2015.

L'an passé, la Fête de la musique avait donné lieu à 17'000 concerts dans toute la France, rassemblant 10 millions de personnes dans les rues, musiciens amateurs, professionnels ou simples mélomanes.

En régions, plusieurs villes ont également revu leur dispositif musical à la baisse.

Après des affrontements violents le 11 juin en marge de la rencontre Russie-Angleterre, Marseille (sud) a reporté la fête à jeudi, en raison d'un autre match à haut risque de l'Euro, Ukraine-Angleterre, déjà programmé mardi soir dans la ville.

Si elle réduit sa voilure cette année en France, la Fête de la musique continue à essaimer dans le monde, 34 ans après sa création par Jack Lang, l'ex-ministre de la Culture du président socialiste François Mitterrand.

Aujourd'hui patron de l'Institut du monde Arabe (IMA), M. Lang sera lui-même mardi au Liban, pour la 16e édition dans ce pays. Mais les notes de musique résonneront aussi à Yaoundé, Vancouver, Buenos Aires ou Hong-Kong...

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!