Actualisé

Sortie cinéFête des mères sur grand écran

À l'occasion de la sortie de son film, La Fête des mères, les JJ ont rencontré la pétillante réalisatrice et productrice Marie-Castille Mention-Schaar. Interview ! Elle nous parle de son hommage aux mères ainsi que ses actrices fétiches, Clotilde Courau, Olivia Côte, Pascale Arbillot et tant d'autres.

par
Josiane & Josette
DR

Comme vous l'avez sans doute remarqué, ou comme vous l'avez certainement appris au plus tard pendant cette semaine de Festival de Cannes, les réalisatrices manquent cruellement sur grand écran. Elles existent, elles ont envie, elles regorgent d'idées mais sont souvent découragées, pas financées, peu supportées pour arriver à sortir leurs projets.

C'est donc un réel plaisir pour nous de rencontrer et de mettre en avant une de ces créatrices talentueuses. Encore plus quand son film traite d'un sujet féminin, porté par un casting royal composé majoritairement de femmes. Avec finesse, humour et émotion, Marie-Castille Mention-Schaar donne une nouvelle dimension à la place délicate, indispensable, décriée, adorée, schizophrénique, épuisante, exaltante, puissante, injuste, émouvante des mères. Un conseil, allez passer La Fête des mères au cinéma.

Après Le Ciel attendra, Clotilde Courau à nouveau explose de justesse sous l'oeil cinématographique de Marie-Castille. Une actrice qu’on ne voit pas assez et qui mérite qu’on s’y attarde. Gustave Kervern nous a également surprises dans un rôle à contre-emploi (du moins à contre-emploi-vu-et-attendu), il en deviendrait même sexy ! Ce film choral vous fera rire mais aussi pleurer… de joie et peut-être un peu de tendresse-tristesse. Sans tout vous dévoiler, il y a une scène qui restera mythique, pour nous et pour le reste du monde, à jamais, cette situation où Olivia Côte fustige la procréation dans toute sa splendeur ! Un pur moment de bonheur jouissif !

Un conseil, allez passer La Fête des mères au cinéma, c’est le plus beau cadeau que vous pouvez vous offrir, à vous et à votre maman, à votre grand-maman, à vos (grands) enfants, car au final «Mum run the world» ne l'oubliez pas !

Cet article vous a été concocté par JJSphere, magazine digital: les découvertes, les rencontres et les voyages de Josiane&Josette.

Votre opinion