Lausanne: Feu vert aux travaux du tunnel du LEB

Publié

LausanneFeu vert aux travaux du tunnel du LEB

Le propriétaire d'un immeuble situé le long de l'avenue d'Echallens, sous laquelle le tunnel sera construit, a été débouté.

Selon les TL, les travaux du LEB pourront commencer le plus rapidement possible.

Selon les TL, les travaux du LEB pourront commencer le plus rapidement possible.

Keystone

Les travaux pour la réalisation du tunnel du LEB peuvent démarrer. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) accepte la demande de la Compagnie de chemin de fer Lausanne-Echallens-Bercher de lever l'effet suspensif lié au recours d'un riverain.

Le TAF relève qu'il est d'intérêt public de «sécuriser un tronçon dangereux» et de «commencer les travaux le plus rapidement possible». Repousser les travaux préparatoires reviendrait à repousser la fin du chantier du tunnel et donc la sécurisation des lieux.

Selon les Transports publics de la région lausannoise (TL), les travaux pourront commencer le plus rapidement possible. Ils devraient vraisemblablement débuter vers la mi-août.

Nombreux accidents

Propriétaire d'un immeuble situé le long de l'avenue d'Echallens, sous laquelle le tunnel sera construit, le recourant soutient notamment que le nombre d'accidents serait en diminution et que les travaux n'ont pas le caractère d'urgence que le LEB leur attribue.

Sans entrer sur le fond, le TAF lui répond que «si la grande majorité des accidents n'ont eu que des conséquences matérielles, un piéton a perdu la vie le 18 octobre 2013 et d'autres personnes ont été blessées en septembre 2015 et en juin 2017».

Le choix de faire un tunnel, en lieu et place d'autres mesures de sécurité, est un choix politique de la ville de Lausanne et du canton de Vaud «dont il n'appartient pas au tribunal d'examiner le bien-fondé», ajoute le TAF.

Autres chantiers importants

L'instance fédérale rappelle aussi que le projet du LEB n'est pas le seul projet modifiant le paysage des transports publics à Lausanne. En effet, les chantiers vont se multiplier dans un avenir proche, dont celui qui concerne l'aménagement d'une ligne de tram entre Renens et le Flon. Repousser les travaux du tunnel du LEB augmenterait le risque de collision entre des chantiers de grande ampleur dans une zone géographiquement restreinte.

Fin mai, le Grand Conseil vaudois avait plébiscité l'engagement financier du canton de Vaud dans ce projet. Les députés avaient accordé un crédit d'investissement de 23,8 millions de francs et un prêt conditionnellement remboursable de 22 millions.

Cadence de dix minutes

Le coût total des travaux est devisé à 138 millions de francs, la Confédération finançant le solde. Le tracé du tunnel, long de 1,7 km, s'étend entre les gares d'Union-Prilly et Lausanne-Chauderon.

Souhaitée depuis longtemps, la construction est devenue indispensable après de nombreux accidents sur l'avenue d'Echallens où les voitures, les trains et les piétons se partagent la même chaussée. Le Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) doit en outre atteindre une cadence de dix minutes à l'horizon 2030. (arrêt A-3224/2017 du 10 juillet 2017)

(ats)

Ton opinion