Coronavirus en Suisse: Feu vert de Berne sur les exas de fin d'apprentissage
Publié

Coronavirus en SuisseFeu vert de Berne sur les exas de fin d'apprentissage

Les apprentis en dernière année pourront valider leur formation professionnelle d'ici l'été selon plusieurs variantes, a décidé le Conseil fédéral jeudi.

1 / 55
Pour Nicolas Bideau, le directeur de Présence suisse, l'épidémie de Covid-19 a renforcé l'image de la Suisse à l'étranger. (Samedi 9 mai 2020)

Pour Nicolas Bideau, le directeur de Présence suisse, l'épidémie de Covid-19 a renforcé l'image de la Suisse à l'étranger. (Samedi 9 mai 2020)

Keystone
L'administration fédérale des douanes rouvre une quinzaine de passages frontières la semaine prochaine, suite à l'assouplissement des restrictions d'entrée en Suisse. (8 mai 2020)

L'administration fédérale des douanes rouvre une quinzaine de passages frontières la semaine prochaine, suite à l'assouplissement des restrictions d'entrée en Suisse. (8 mai 2020)

Keystone
Les personnes vulnérables pourront à nouveau profiter d'une longue balade ou aller faire leurs courses à condition d'être prudentes dès lundi. (Vendredi 8 mai 2020)

Les personnes vulnérables pourront à nouveau profiter d'une longue balade ou aller faire leurs courses à condition d'être prudentes dès lundi. (Vendredi 8 mai 2020)

Keystone

Le Conseil fédéral a donné jeudi son feu vert aux modalités des examens de fin d'apprentissage. Comme déjà annoncé, les examens scolaires sont annulés. Plusieurs variantes sont possibles pour l'examen pratique.

Différentes solutions

D'ici l'été, près de 75'000 jeunes arriveront au terme de leur formation professionnelle initiale. Les facilités décidées par le gouvernement visent à ce qu'ils puissent obtenir un certificat fédéral de capacité (CFC) ou une attestation de formation professionnelle (AFP) malgré l'épidémie liée au coronavirus.

Les partenaires de la formation professionnelle s'étaient déjà mis d'accord la semaine dernière sur les exigences requises pour obtenir ces diplômes. Les examens pratiques restaient encore à préciser. Trois variantes sont proposées et dépendront de la profession.

L'examen pourra se dérouler au sein de l'entreprise formatrice, a précisé devant la presse le chef de l'Economie Guy Parmelin, citant l'exemple du pâtissier-confiseur. Pour d'autres métiers, comme les cordonniers, l'épreuve pourra avoir lieu dans un centre d'examen centralisé, à condition que les mesures de protection puissent être respectées.

Dérogation possible

L'examen pratique pourra enfin être remplacé par une évaluation des prestations de l'élève par l'entreprise. Ce sont les organisations du monde du travail qui proposeront la variante réalisable dans toute la Suisse. Les examens scolaires sont eux remplacés par la note d?expérience et la note d'école qui fera foi.

Les cantons dans lesquels la réalisation d'un examen pratique n'est pas possible pour des raisons épidémiologiques peuvent faire une demande de dérogation.

Les personnes concernées recevront des informations détaillées sur les modalités des examens de la part des offices cantonaux de la formation professionnelle. Les modalités des différents examens de maturité devraient être fixées d'ici début mai.

Ces dérogations entrent en vigueur avec effet immédiat et seront valable jusqu'au 15 octobre prochain.

(ats)

Votre opinion