Publié

footFifa - Allemagne: Niersbach appelle Blatter à la démission et Platini à la réflexion

Le président de la Fédération allemande de football Wolfgang Niersbach a appelé à la démission de Sepp Blatter de la présidence de la Fifa, jeudi, quelques heures après la suspension pour 90 jours du Suisse par la Commission d'éthique de l'instance internationale.

"L'avenir ne peut se faire que sans l'ancien président, sans Sepp Blatter", a déclaré Niersbach depuis Dublin où l'Allemagne affronte jeudi soir l'Eire en qualifications à l'Euro-2016.

Pour le patron du football allemand, le président de l'UEFA Michel Platini, également suspendu pour 90 jours, doit considérer s'il "peut maintenir" sa candidature à la succession de M. Blatter à la tête de la Fifa.

M. Niersbach a estimé que les derniers événements constituent un "poids énorme" pour les ambitions du patron français de l'UEFA.

"Tout était encore clair il y a 14 jours. La DFB était parmi les nombreux supporteurs de Platini. On doit désormais revoir la situation, a dit Niersbach. C'est avant tout à lui de juger s'il peut maintenir sa candidature avec cette lourde charge".

Le dirigeant allemand a d'ailleurs proposé une réunion d'urgence de la direction de l'UEFA la semaine prochaine ainsi qu'une réunion "le plus rapidement possible" du Comité exécutif de la Fifa dont il est membre.

L'Allemand a également réfuté toute candidature de sa part pour la présidence de la Fifa: "J'ai toujours dit que j'envisageais avec des perspectives mon rôle à la DFB. je me sens bien à la DFB".

"Le monde du football est confronté au plus grand défi de son histoire", a estimé pour sa part Reinhard Rauball, le président de la Bundesliga. "A mon avis,, les grandes fédérations et ligues européennes doivent absolument parvenir à une décision commune pour peser sur un véritable recommencement".

Joseph Blatter, président démissionnaire de la Fifa, ainsi que Michel Platini, président de l'UEFA et principal candidat à sa succession, ont été suspendus 90 jours jeudi par la commission d'éthique de la Fifa.

La Commission d'éthique de la Fifa "n'a pas respecté" ses propres règles en infligeant jeudi une suspension de 90 jours au président Joseph Blatter sans l'entendre au préalable, a réagi ce dernier par le biais de ses avocats.

La suspension de Platini n'écarte pas de facto sa candidature à la présidence de la Fifa pour l'élection du 26 février, a précisé à l'AFP le porte-parole de la commission d'éthique. C'est "la commission électorale de la Fifa qui sera chargée d'étudier la validité" de cette candidature.

sg/cto

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!