07.06.2015 à 16:43

footFifa/corruption: Blatter et Mbeki ont parlé du programme sud-africain de 10 M USD (presse)

Joseph Blatter, président démissionnaire de la Fifa, et Thabo Mbeki, alors président sud-africain, avaient parlé en 2007 d'un programme qui correspondrait aux 10 millions de dollars versés par l'Afrique du Sud à la Concacaf en 2008, via la Fifa, selon la presse sud-africaine dimanche.

Selon le Sunday Times sud-africain, qui a publié dimanche un email de Jérôme Valcke adressé au vice-ministre sud-africain des Finances le 7 décembre 2007, le secrétaire général de la Fifa écrivait alors, sans jamais faire mention du montant de 10 millions de dollars qui allait être versé en 2008: "J'aimerais savoir quand le transfert pourra être effectué (...). Ceci est basé sur les discussions entre la Fifa et le gouvernement sud-africain, et aussi entre notre président (Blatter) et... le président Mbeki." Le porte-parole de M. Mbeki, Mukoni Ratshitanga, a refusé de commenter l'information en renvoyant la presse au communiqué réfutant toute malversation émis le 29 mai par l'ancien président. "Rien n'a changé depuis ce communiqué qui est toujours la position de l'ancien président Mbeki", a affirmé à l'AFP M. Ratshitanga. Dans ce communiqué, M. Mbeki affirmait ne pas être "au courant que des personnes aient sollicité un pot-de-vin du gouvernement (sud-africain) pour attribuer la Coupe du monde (...)" 2010. "L'argent public n'a jamais été utilisé pour payer un pot-de-vin", insistait ce communiqué. Les médias sud-africains ont rapporté la semaine dernière que M. Mbeki et l'ancienne ministre des Affaires étrangères Nkosazana Dlamini-Zuma, aujourd'hui présidente de la Commission de l'Union africaine, avaient approuvé le versement de l'argent, destiné selon eux à un projet légal de développement du football dans les Caraïbes. L'Afrique du Sud, organisateur du Mondial-2010, a versé en 2008 dix millions de dollars à la Concacaf (Confédération d'Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes), alors présidée par Jack Warner, officiellement pour un programme d'aide à la diaspora africaine aux Caraïbes. Cet ex vice-président de la Fifa est aujourd'hui l'homme au centre du scandale planétaire de corruption qui ébranle la Fifa. Selon la BBC dimanche, une grande partie de ces fonds (plus de 6,7 millions de dollars) aurait été utilisée pour des dépenses personnelles de M. Warner ou serait revenue dans les poches de M. Warner par des moyens détournés. Les enquêteurs américains pensent que ces 10 millions de dollars correspondraient à des pots de vins pour des voix obtenues lors de l'attribution du Mondial 2010 à l'Afrique du Sud, en 2004 sn/pi/sk/ol/jcp

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!