05.06.2015 à 15:58

FIFAFIFA : Jack Warner se dit victime du gouvernement de Trinidad

L'ancien vice-président de la Fifa Jack Warner, un des accusés dans le scandale de corruption qui touche l'organisation sportive, a affirmé vendredi être une victime du gouvernement de Trinidad et Tobago, pays où il exerce des responsabilités politiques.

"Au final, tout ce qui intéressait la Première ministre (de Trinidad, Kamla Persad-Bissessar), c'était de me punir pour que ses protégés puissent avancer, comme elle leur avait promis", a assuré celui qui est aussi ancien président de la Concacaf, dans un texte publié par le journal en ligne Trinidad and Tobago Sunshine. M. Warner est accusé par la justice américaine d'avoir perçu 10 millions de dollars en échange de son soutien à la candidature de l'Afrique du Sud pour l'organisation du Mondial-2010. Placé en garde à vue mercredi durant 24 heures après s'être présenté volontairement devant les services anti-fraude de la police locale, il a été libéré après le versement d'une caution d'environ 400.000 dollars. Dans son texte vendredi, Jack Warner, actuellement député et à la tête du Parti libéral indépendant, rappelle que quand il était ministre du pays entre 2010 et 2013, il s'est plusieurs fois opposé à la Première ministre, affirmant que celle-ci cherchait à privilégier ses proches. "Kamla Persad-Bissessar a franchi la ligne jaune mercredi en autorisant son procureur général à signer l'acte d'extradition des Etats-Unis", a-t-il estimé. Jack Warner est l'un des 14 dirigeants et proches de la Fifa accusés par la justice américaine dans le cadre d'un vaste scandale de corruption au sein du football mondial. Le parlementaire charismatique de 72 ans a entamé ces derniers jours une campagne pour clamer son innocence, en payant la diffusion de messages et articles en sa faveur dans les médias et en organisant des actes politiques de son parti. Lors d'une conférence de presse à Puerto España, il a également accusé les Américains d'"essayer de faire du tort à la Fifa depuis qu'ils n'ont pas obtenu (l'organisation) de la Coupe du monde 2022" de football, finalement attribuée au Qatar. du/jb/ka/fbx

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!