Publié

footFifa - Premier comité exécutif après l'éviction de Jérôme Valcke

La Fifa, en proie à une interminable crise sur fond de corruption, sera de nouveau sous le feu des projecteurs en fin de semaine à l'occasion du premier comité exécutif de l'après-Valcke, ponctué d'une conférence de presse où le président Sepp Blatter sera très attendu.

Ce comité exécutif qui s'ouvre jeudi à 14h00 et doit se clore vendredi à la mi-journée, sera supervisé par l'Allemand Markus Kattner, directeur financier et secrétaire-général adjoint, qui a remplacé au pied levé le secrétaire général Jérôme Valcke, brutalement démis de ses fonctions la semaine dernière. La Fifa a réagi très rapidement à la publication jeudi dernier par la presse anglaise d'accusations selon lesquelles M. Valcke serait impliqué dans un système de revente massive de billets au marché noir lors du Mondial-2014. M. Valcke a nié "vigoureusement" ces accusations, assurant qu'il s'agissait d'"allégations fabriquées". Mais l'éviction du Français n'a fait qu'ajouter à l'atmosphère de suspicion qui entoure la fin de règne de Sepp Blatter, qui quittera son poste le 26 février lors d'un congrès extraordinaire à Zurich où son successeur sera élu. A l'agenda de ce comité exécutif figure "un point sur les enquêtes en cours menées par la justice américaine et suisse" et visant des faits de corruption. Les 25 membres du comité exécutif, dont un des vice-présidents de la Fifa Michel Platini, président de l'UEFA et favori pour succéder à M. Blatter, auront également droit à un premier point d'étape sur le travail confié à la commission des réformes de la Fifa, dirigée par l'avocat suisse François Carrard. A l'issue de la première réunion de cette commission de réformes, début septembre à Berne, M. Carrard avait juste annoncé qu'un "rapport préliminaire" serait présenté lors de ce comité exécutif. Parmi les réformes qui pourraient être soumises à l'approbation du congrès en février prochain figurent une limitation du cumul des mandats du président, un renforcement du contrôle de probité des membres du comité exécutif ou encore des mesures visant à limiter le poids des confédérations. La réunion de l'exécutif de la Fifa sera suivie vendredi à 14h00 d'une conférence de presse à laquelle la participation de M. Blatter n'a pas encore été confirmée. Le Suisse y participe traditionnellement. ebe/pgr

(AFP)

Votre opinion