Publié

footFifa/présidence - Nakhid fait appel devant le TAS de sa mise à l'écart

David Nakhid, écarté de la course à la présidence de la Fifa, a saisi en appel le Tribunal arbitral du Sport, selon un communiqué de l'entourage de l'ancien capitaine de Trinité-et-Tobago publié vendredi.

Nakhid dénonce une "claire violation des règles électorales de la Fifa" et demande à être réintégré dans la liste des postulants à la succession de Joseph Blatter.

"Je suis persuadé qu'un examen impartial par le TAS révélera que mon client est un prétendant sérieux et qualifié qui a été traité injustement", déclare dans le communiqué Jalal El-Mir, l'avocat de David Nakhid.

Le comité électoral de la Fifa a rejeté le 28 octobre la candidature de David Nakhid au motif que l'"une des cinq déclarations de soutien" du Trinidadien était "invalide car cette même fédération avait précédemment fourni une déclaration de soutien pour un autre candidat".

Pour se déclarer candidat à la présidentielle Fifa, outre une solide expérience dans l'administration du foot, il faut en effet présenter au moins cinq parrainages de fédérations affiliées à la Fifa (209 au total).

La commission électorale de la Fifa a validé jeudi les candidatures de cinq postulants pour l'élection à la présidence de la Fifa, prévue le 26 février: le prince jordanien Ali, le cheikh Salman (Bahreïn), le Français Jérôme Champagne, l'Italo-Suisse Gianni Infantino et le Sud-Africain Tokyo Sexwale.

La candidature de Michel Platini, président de l'UEFA, suspendu pour 90 jours le 8 octobre, ne sera pas étudiée par la commission électorale avant l'expiration de sa suspension, fixée au 5 janvier, ou pas avant la levée de celle-ci.

kn/chc

(AFP)

Votre opinion