09.10.2015 à 23:08

footFifa: Warner dénonce "une chasse aux sorcières" orchestrée par les Etats-Unis

L'ancien vice-président de la Fifa Jack Warner, suspendu à vie pour corruption, a estimé vendredi que les scandales touchant l'instance internationale et son président Joseph Blatter étaient le fruit d'une chasse aux sorcières orchestrée par les Etats-Unis.

"Je ne comprends pas pourquoi le gens ne voient pas qu'il s'agit d'une chasse aux sorcières menée par les Etats-Unis", a déclaré Warner en marge d'une conférence sur l'enseignement à Port-d'Espagne. "Je ne sais pas pourquoi dès que les Etats-Unis éternuent, tout le monde pense que vous allez attraper un coup de froid", a-t-il poursuivi. L'ancien tout-puissant patron de la Confédération d'Amérique du nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf) fait partie des dirigeants du football mondial inculpés par la justice américaine pour avoir perçu quelque 150 millions de dollars de pots-de-vin et de rétrocommissions depuis le début des années 1990. "Les Américains veulent s'emparer de la Fifa après avoir pris le contrôle de l'Onu, car la Fifa est en charge de la Coupe du monde. J'ai compris cela mais ne détruisez pas la Fifa, c'est la meilleure fédération internationale depuis plus de 100 ans", a-t-il estimé. Warner est sous le coup d'une demande d'extradition des Etats-Unis, mais la justice trinidadienne a repoussé au 2 décembre l'instruction de son dossier. L'homme d'affaires qui est aussi député, a depuis été suspendu à vie de toute activité liée au football par la commission d'éthique de la Fifa. Il n'a pas manqué de s'en prendre à Blatter, dont il fut un indéfectible allié et qui vient d'être suspendu 90 jours par la commission d'éthique. "Les mêmes personnes qui ont tenté de m'enterrer, sont maintenant dans un trou encore plus profond, elles sont les victimes de leurs propres errements", a-t-il estimé. "Je ne dis pas que Blatter n'a pas fait d'erreurs. Bien sûr, il en a fait, mais personne ne peut nier qu'il a contribué au développement du football (...) Le jour où je suis parti (en 2011, NDLR) a été le début de la fin pour lui", a-t-il remarqué. Warner s'est par ailleurs étonné que le Sud-Coréen Chung Mong-Joon a écopé d'une suspension de six mois juste après avoir annoncé qu'il serait candidat à la succession de Blatter qui doit abandonner son poste en février. "Il n'était plus investi dans le football depuis sept ans et à la minute où il a dit qu'il serait candidat, on le suspend pour six mois, il y a quelque chose d'étrange", a-t-il relevé. str/jr/jcp

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!