Tristesse: Figure de la RTS, l’animateur Jean Charles s’est éteint

Publié

TristesseFigure de la RTS, l’animateur Jean Charles s’est éteint

Co-créateur de Couleur 3, le Vaudois a réjoui les auditeurs et les téléspectateurs de la RTS pendant plus de quarante ans, notamment dans «Cinq sur cinq» et «Le fond de la corbeille».

par
Laurent Siebenmann
Jean Charles, immense figure de la RTS, s’en est allé.

Jean Charles, immense figure de la RTS, s’en est allé.

Capture écran RTS

Un peu plus d’un mois après Patrick Nordmann, c’est une autre grande voix de la RTS qui s’éteint: Jean-Charles Brunschwiler, dit Jean Charles, s’en est allé, selon des proches de la famille. Véritable couteau suisse et imaginatif comme pas deux, cet homme né en 1937 à Lausanne était capable d’à peu près tout faire, aussi bien à la radio qu’à la télévision où son sens de la formule, doublé d’un redoutable sens de l’humour, faisaient mouche.

Après des débuts dans la chanson – il avait tenté sa chance à Paris -, Jean Charles entre à la radio romande en 1959 pour y animer des émissions consacrées à la musique. Dans les années 1960, il formera un duo d’enfer avec Jean-Pierre Allenbach, en particulier dans l’émission «Faites pencher la balance». On retrouvera Jean Charles dans d’autres exercices radiophoniques, notamment aux côtés de la rugueuse Catherine Michel, pour parler cuisine.

Jean Charles (à g.), Jean-François Acker et Frank Musy, lors des répétitions du lancement de Couleur 3.

Jean Charles (à g.), Jean-François Acker et Frank Musy, lors des répétitions du lancement de Couleur 3.

Capture écran RTS

Dans les années 1980, Jean Charles sera un des créateurs de Couleur 3, aux côtés de Frank Musy et Jean-François Acker. Il organisera également les étés de la RSR, avec par exemple une diligence sillonnant les routes romandes ou, en 1983, il créera l’opération estivale «Radio Rail», pendant laquelle la Radio romande prendra ses quartiers dans un train CFF s’arrêtant dans les gares de Romandie.

Puis, toujours sur La Première, il coanimera l’inoubliable «Cinq sur cinq», avec Patrick Lapp, Patrick Nordmann, Lova Golovtchiner, Emile Gardaz et Jean-Charles Simon, sous la houlette de Claude Blanc. On le retrouvera ensuite dans des émissions consacrées aux voyages, toujours avec son complice Frank Musy. Et dans les colonnes du «Matin», où il tenait chronique.

A la télévision, Jean Charles s’est distingué particulièrement avec «Le fond de la corbeille», émission satirique hebdomadaire diffusée de 1989 à 2003 qui revisitait l’actualité, sur RTS1, et qu’il avait créée avec Raoul Riesen et Lova Golovtchiner. 

Jean Charles, dans le générique de l’émission «Le fond de la corbeille», sur RTS1.

Jean Charles, dans le générique de l’émission «Le fond de la corbeille», sur RTS1.

Capture écran RTS

Ton opinion