Publié

EnergieFin d'une bataille entre l'Alaska et des géants pétroliers

L'Alaska et trois géants pétroliers ont mis fin vendredi à une longue bataille sur des concessions énergétiques, ce qui pourrait ouvrir la voie à la construction d'un gazoduc trans-Alaska.

Le gouverneur d'Alaska, Sean Parnell, a annoncé qu'ExxonMobil, BP et ConocoPhillips avaient signé avec l'Etat américain un accord «historique».

Le gouverneur d'Alaska, Sean Parnell, a annoncé qu'ExxonMobil, BP et ConocoPhillips avaient signé avec l'Etat américain un accord «historique».

ARCHIVES, AFP

La fin de la longue bataille sur des concessions énergétiques entre l'Etat d'Alaska et des géants pétroliers pourrait ouvrir la voie à la construction d'un gazoduc trans-Alaska et d'un terminal de liquéfaction de gaz naturel à des fins d'exportation vers l'Asie.

Le gouverneur d'Alaska, Sean Parnell, a annoncé qu'ExxonMobil, BP et ConocoPhillips avaient signé avec l'Etat américain un accord "historique" qui devrait permettre de lancer l'exploitation de gigantesques champs gaziers à Point Thomson, dans la région de North Slope (nord).

L'accord pourrait renvoyer aux calendes grecques un projet de gazoduc qui devait relier le nord de l'Alaska à la province canadienne de l'Alberta.

Un autre projet

En revanche, il pourrait favoriser la construction d'un autre projet de gazoduc à l'intérieur de l'Alaska, qui déboucherait sur la côte sud, où pourrait être construit un terminal de liquéfaction.

Les parties ont en effet "commencé à travailler ensemble à la commercialisation du gaz de la région de North Slope en se focalisant sur un projet de GNL (gaz naturel liquéfié, ndlr) à large échelle depuis le centre de l'Alaska", a souligné Sean Parnell en annonçant l'accord lors d'une conférence de presse téléphonique.

Le gouverneur dit avoir demandé à ces groupes de concevoir un gazoduc voué à l'exportation de GNL vers l'Asie plutôt que vers le Canada et les Etats-Unis.

"Il semble que ce soit là que le marché du gaz se situe", a-t-il remarqué, alors que les prix du gaz sont à des planchers historiques aux Etats-Unis à cause d'une offre abondante due au boom de l'exploitation du gaz de schiste.

(AFP)

Votre opinion