Coronavirus: Fin de quarantaine pour 580 Soleurois
Actualisé

CoronavirusFin de quarantaine pour 580 Soleurois

Ils avaient été mis en isolement après avoir été en contact avec des personnes testées positives lors de trois événements.

Une personne qui s'était rendue dans un club d'Olten avait été testée positive, provoquant la mise en quarantaine de 300 autres.

Une personne qui s'était rendue dans un club d'Olten avait été testée positive, provoquant la mise en quarantaine de 300 autres.

iStock

La quarantaine de 580 personnes dans le canton de Soleure a pris fin mardi. Ces gens avaient été en contact avec des personnes testées positives qui se trouvaient dans des clubs à la fin du mois de juin à Olten et Granges. Cette affaire a demandé de gros efforts aux services responsables du traçage, a indiqué jeudi la chancellerie du canton de Soleure.

Une personne qui s'était rendue dans un club d'Olten le week-end des 27 et 28 juin avait ensuite été testée positive. Elle avait été infectée par une tierce personne dont l'infection était liée au cas de super-propagation survenu le week-end précédent dans une boîte de nuit à Zurich et dans un bar à Spreitenbach (AG).

Un seul test positif sur les 580

Dans le cas d'Olten, les services de traçage ont identifié 300 personnes qui ont été placées en quarantaine. Aucune n'a été testée positive, a précisé la chancellerie.

Dans le cas de Granges, une personne testée positive n'a pas respecté la quarantaine. Elle a participé à deux événements. Cette situation a provoqué la mise en quarantaine de 280 personnes supplémentaires. Parmi elles, une seule a été testée positive.

Procédure pénale

Une procédure pénale a été ouverte contre la personne qui n'a pas respecté la quarantaine. Selon la loi sur les épidémies, elle risque une amende pouvant aller jusqu'à 10 000 francs. Un bar à Granges est fermé provisoirement.

Depuis l'assouplissement des mesures contre le coronavirus, les contrôles ont été intensifiés. Plusieurs cantons, dont celui de Soleure, ont annoncé l'obligation de présenter une carte d'identité valable à l'entrée des clubs. Les numéros de téléphones portables des clients sont aussi vérifiés et inscrits.

15 fermetures provisoires

Depuis le 27 avril, l'Office de l'économie et du travail du canton de Soleure et la police cantonale ont contrôlé 905 établissements: quinze fermetures provisoires ont été ordonnées. Après avoir pris les mesures nécessaires, 14 ont pu rouvrir.

L'Argovie a également introduit des contrôles d'identité à l'entrée des bars et des clubs. Le canton de Zurich a aussi serré la vis en matière de vérification des listes de clients. Les contrôles d'identité et des numéros de téléphones portables ne concernent toutefois que les clubs.

(ATS)

Votre opinion