Ski alpin: Fin de saison pour Goggia et Rebensburg

Publié

Ski alpinFin de saison pour Goggia et Rebensburg

L'Italienne (bras gauche) et l'Allemande (genou gauche) payent au prix fort leur chute dans le Super-G de Garmisch.

Week-end contrasté pour Viktoria Rebensburg, victorieuse samedi mais gravement blessée dimanche.

Week-end contrasté pour Viktoria Rebensburg, victorieuse samedi mais gravement blessée dimanche.

Keystone

Parties à la faute ce dimanche lors du super-G de Garmisch-Partenkirchen, l'Italienne Sofia Goggia et l'Allemande Viktoria Rebensburg sont contraintes de mettre prématurément un terme à leur saison, la première touchée au bras gauche, la seconde au genou gauche.

Sofia Goggia, championne olympique en titre de descente, s'est cassé le bras gauche, a annoncé sa Fédération dimanche. Elle a chuté peu après le point du deuxième temps intermédiaire. «Les examens effectués à l'hôpital de Garmisch ont révélé une fracture au radius du bras gauche, qui a tapé dans une porte. La championne bergamasque sera opérée dès cette après-midi dans le même hôpital», a écrit la Fédération italienne de sports d'hiver (FISI) dans un communiqué.

«Le temps de convalescence est fixé à au moins six semaines», a ajouté la FISI. Les finales de la Coupe du monde de ski étant programmées du 16 au 22 mars à Cortina d'Ampezzo, cela signifie que la saison de Goggia est très probablement terminée.

Sofia Goggia se tient la main dans l'aire d'arrivée. Image: AFP.

Sofia Goggia se tient la main dans l'aire d'arrivée. Image: AFP.

Rebensburg, lauréate de la descente la veille à «GAP», souffre pour sa part d'une fracture du plateau tibial du genou gauche et le ligament interne de ce même genou est légèrement touché, d'après l'IRM passée dans l'après-midi. L'opération n'est toutefois pas nécessaire, a indiqué la Fédération allemande DSV.

«Le fait que ma saison soit terminée me laisse un goût amer. Mais j'ai de la chance dans la malchance: tous les ligaments ont tenu, et j'ai confiance, je vais pouvoir à nouveau skier vite après la rééducation», a commenté Rebensburg.

(AFP)

Ton opinion