27.04.2018 à 13:56

Finalissima: Avantage de la glace, vraiment?

Hockey sur glace

Ce soir Lugano et Zurich disputeront la 9e «Finalissima» de l’histoire (20h15). Pour l’heure, les visiteurs ont gagné six fois... dont trois à la Resega.

L'équipe qui accueille le dernier match de la finale n'a pas forcément un avantage évident.

L'équipe qui accueille le dernier match de la finale n'a pas forcément un avantage évident.

Keystone

Depuis l’introduction des play-off en 1985, seules huit finales se sont disputées sur l’ultime rencontre de la série. Que ce soit au meilleur des cinq ou sept matches, ce sont majoritairement les visiteurs qui se sont imposés lors de la «Finalissima». Pire, Lugano a accueilli à trois reprises cette rencontre si particulière... et ne s’est jamais imposé.

Zurich, de son côté, a disputé deux rencontres décisives et les a remportées les deux. A chaque fois au bout du bout du suspense. La dernière en date, en 2012, pourrait d’ailleurs leur servir d’inspiration. A Berne, ils avaient gagné le titre à quelques secondes de la prolongation. Retour sur des rencontres qui tiennent souvent leurs promesses.

1988-1989 (best of 5)

Lugano - Berne, 2-4

La première «Finalissima» de l’histoire a tourné en faveur de Berne. Et c’était déjà à la Resega. Articulée autour de Renato Tosio, l’équipe bernoise s’est imposée 2-4 au Tessin pour remporter son premier titre depuis sa promotion en LNA. Et ainsi entamer la série de défaites à domicile des Luganais lors du match décisif.

1991-1992 (best of 5)

FR Gottéron - Berne, 1-4

A l’époque, Slava Bykov et Andrei Khomutov terrorisaient la ligue. Pourtant la finale face au rival bernois avait bien mal commencée avec deux défaites (3-4 et 2-11!). Mais les Fribourgeois ont pu arracher un cinquième match décisif après deux succès aisés contre des Bernois qui semblaient mûrs pour une nouvelle défaite à Saint-Léonard. Or, la fébrilité du gardien Dino Stecher couplée à l’efficacité adverse a permis à Berne de repartir victorieux de Fribourg 1-4.

2000-2001

Lugano - Zurich, 1-2 ap.

Le dernier acte VII entre luganais et zurichois s’était terminé dans le chaos le plus total. Morgan Samuelsson avait marqué le but de la victoire en prolongation après 70 minutes de jeu. Un tir puissant en pleine lucarne du Suédois avait offert le titre aux Zurichois. A la suite de ce dénouement incroyable, des débordements ont eu lieu si bien que la remise du trophée n’a pas pu se faire de manière traditionnelle.

2003-2004 (best of 5)

Lugano - Berne, 3-4 ap.

La série s’était jouée au meilleure des cinq matches. A la Resega, Berne avait vu Lugano revenir à 3-3 par Mike Maneluk à une trentaine de secondes de la victoire. Malgré cette égalisation tardive, les Ours se sont finalement imposés lors de la mort subite. Le défenseur Marc Weber, qui disputait son dernier match avec le SCB a battu Ronnie Rüegger après 74’20’’ de jeu pour offrir le titre aux Bernois.

2006-2007

Davos - Berne, 1-0

Vous vous souvenez de Robin Leblanc? Aujourd’hui joueur de Langenthal, le Québécois à licence suisse avait vécu son heure de gloire lors du match VII de la série entre Davos et Berne. Celui qui a également transité par FR Gottéron, Ajoie ou La Chaux-de-Fonds avait inscrit le seul but d’une victoire arrachée par les Grisons 1-0. A l’époque, le gardien davosien s’appelait Jonas Hiller.

2008-2009

Kloten - Davos, 1-2

Sept matches et cinq victoires à l’extérieur! Après deux matches remportés à domicile, toutes les autres rencontres se sont soldées par des victoires des visiteurs. Les Grisons, qui avaient perdu l'occasion de remporter le titre à domicile, sont allés s’imposer à Kloten grâce à des buts de Dino Wieser et Reto von Arx. Le but du futur davosien Félicien Du Bois (1-2, 45e) n’a servi à rien.

2009-2010

Berne - GE Servette, 4-1

Jamais les Aigles n’avaient été si proches du titre national. Après avoir arraché un septième match par Daniel Rubin, les Genevois ont même eu l’occasion d’y croire après avoir ouvert la marque par Florian Conz après quelques secondes de jeu. Mais la machine bernoise s’est ensuite mise en route et GE Servette n’a jamais pu s’en remettre. Le 3-1 à la 22e minute a été fatal à l’équipe de Chris McSorley qui s’est finalement inclinée 4-1. Rageant.

2011-2012

Berne - Zurich, 1-2

Dans une PostFinance Arena pleine, les deux équipes se dirigeaient vers une prolongation décisive pour l’attribution du titre. Sur la dernière attaque zurichoise, Steve McCarthy a vu le puck terminer sur sa palette. Il l’a poussé au bon endroit à 2,5 secondes de la sirène finale. Le dernier engagement sera donné pour la forme. Au basket, on appelle ça un «buzzer beater». Un tir sur le coup de sirène. Asphyxiant.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!