Actualisé

Hockey sur glaceFischer: «Je lui ai mis un gros check»

Lors de l’entraînement matinal de la Suisse à Copenhague, un contact fortuit entre Patrick Fischer et Gaëtan Haas a surpris tout le monde. Plus de peur que de mal.

par
De notre envoyé spécial Grégory Beaud
Copenhague
L'entraîneur suisse Patrick Fischer (de face) s'enquiert de l'état de son joueur Gaëtan Haas (à g.) après leur télescopage.

L'entraîneur suisse Patrick Fischer (de face) s'enquiert de l'état de son joueur Gaëtan Haas (à g.) après leur télescopage.

Keystone

Si Patrick Fischer avait été joueur, il aurait été annoncé incertain pour la rencontre inaugurale de l’équipe de Suisse, samedi contre l’Autriche (12h15). «Upper body injury», comme on dit dans le jargon. Une blessure au haut du corps. «Dès qu’on a terminé les interviews, j’irai chez le physio», a remarqué le sélectionneur national au moment de sortir de la glace.

Alors que l’entraînement touchait à sa fin, les exercices ont été interrompus par un bruit inhabituel. Au milieu de la glace, Gaëtan Haas et Patrick Fischer se sont télescopés et ont terminé sur les fesses. Le technicien en a perdu sa casquette. Restés au sol quelques secondes, les deux hommes se sont relevés sans peine.

«Vous avez mal vu, je lui ai mis un gros check, a rigolé l’entraîneur tout en s’étirant le bas du dos. Après ce qui vient de se passer, Gaëtan ne jouera pas contre l’Autriche. C’est désormais une certitude.» Le coach n’a pas réussi à garder son calme au moment de cette blague.

Redevenu sérieux, Patrick Fischer n’a pas donné d’indications sur l’équipe qu’il enverra sur la glace face à l’Autriche. Seules indices: Dave Sutter et Samuel Walser seront surnuméraires. Le défenseur et l’attaquant se sont entraînés avec un maillot distinctif.

Pour le reste? Motus. Et le gardien titulaire? «Renato Tosio», selon Patrick Fischer. Comme quoi la collision avec Gaëtan Haas n’a pas affecté sa bonne humeur.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!