Marchés financiers: Flambée des entrées en bourse au premier trimestre
Publié

Marchés financiersFlambée des entrées en bourse au premier trimestre

Le volume mondial des émissions a plus que triplé au premier trimestre 2021 et le nombre des IPO a augmenté de 68%. Aucune n’a toutefois eu lieu en Suisse.

Un quart des entrées en bourse concernent des valeurs technologiques.

Un quart des entrées en bourse concernent des valeurs technologiques.

REUTERS

Malgré la persistance de la pandémie et ses conséquences économiques parfois extrêmement négatives, le marché mondial des entrées en bourse (ou IPO) est en excellente forme au premier trimestre 2021- Selon le recensement du cabinet EY, au total, 391 entreprises ont franchi le pas et sont entrées en Bourse au cours du premier trimestre, une période habituellement plutôt calme – soit 68% de plus que l’année dernière à la même époque. Le volume des émissions a même grimpé de 223%, pour atteindre 91,8 milliards de dollars .

La Chine en tête

Il s’agit là de la plus forte croissance enregistrée en Europe par le baromètre IPO actuel de l’entreprise d’audit et de conseil: par rapport au trimestre de l’année dernière, le nombre d’introductions en bourse a augmenté de 240%, passant de 20 à 68 et le volume des émissions a même été multiplié par 17, passant de 1,2 à 20,1 milliards de dollars .

La plupart des nouvelles cotations ont eu lieu en Chine (Hong Kong compris): 134 entreprises y ont franchi le pas de l’introduction en Bourse, soit 52% de plus que l’année précédente.

Surtout des valeurs technologiques

Dans le monde entier, une introduction en bourse sur quatre a été réalisée par un prestataire de technologie et, avec 37,4 milliards de dollars, les entreprises technologiques ont réalisé à elles seules 41% du volume d’émissions mondiales. Le deuxième segment le plus puissant est celui de la santé, avec une part de 17% du nombre de transactions mondiales et de 13% du volume d’émissions.

«Les technologies émergentes et le secteur de la santé sont actuellement les moteurs les plus puissants des opérations IPO au niveau mondial», analyse Tobias Meyer, d’EY Suisse, dans un communiqué. Et de poursuivre: «La pandémie de Coronavirus a entraîné un véritable boom du numérique et fait progresser encore plus le modèle économique numérique, notamment dans le secteur de la santé. Une situation très bénéfique pour les entreprises technologiques du monde entier – l’histoire de leur croissance intéresse particulièrement les investisseurs.»

Encore aucune activité IPO en Suisse

Au premier trimestre 2021, aucune entreprise n’a fait son introduction en bourse en Suisse. Mais la cotation de l’entreprise pharmaceutique suisse, NLS Pharmaceutics basée à Stans (NW), a eu lieu fin janvier à la Bourse américaine spécialisée dans les technologies, le Nasdaq. Tobias Meyer d’EY table cependant sur d’autres introductions suisses en bourse cette année, notamment d’entreprises travaillant dans les secteurs de la technologie et de la santé et des sociétés du domaine des énergies renouvelables (véhicules électriques, énergie, technologies propres). La première cotation d’une Special Purpose Acquisition Company (SPAC), à la Bourse suisse serait par ailleurs prévue; cette nouvelle façon d’entrer en Bourse, avec la levée de capitaux et la cotation en Bourse effectuées en deux temps, s’est récemment beaucoup développée.

(gma)

Votre opinion