Publié

Flea, Albarn et Allen ratent leur coming out

Le bassiste des Red Hot et le leader de Blur et Gorillaz lancent enfin le premier single de leur supergroupe Rocketjuice And The Moon. Aïe.

par
Fred Valet

Flea, bassiste des légumes sautés Red Hot Chili Peppers, Damon Albarn, Monsieur Gorillaz, Blur et The Good, the Bad and the Queen et, enfin, le batteur Tony Allen. Voilà ce qu'on appelle un supergroupe. Un quoi? "Un supergroupe est un groupe formé de musiciens ayant déjà acquis une certaine notoriété au sein d'un ou de plusieurs autres formations". Si Wikipédia nous aide donc à saisir la genèse de Rocketjuice And The Moon, l'encyclopédie n'est d'aucune utilité pour expliquer à quel point le résultat, ici, est plutôt navrant.

Alors que d'autres Harlem Globe-trotters comme The Last Shadow Puppets (The Rascals et Arctic Monkeys) ou Them Crooked Vultures (Led Zeppelin, Queens Of The Stone Age et Foo Fighters) ont offert des phases de jeu réjouissantes, Rocketjuice And The Moon se vautre dans une BO digne des pires nanars érotiques des 80's. C'est en tout cas ce que laisse entrevoir "Hey Shooter", le premier single mis en ligne par la bande. Malgré le brin de voix d'Eryka Badu, l'ensemble n'a pas les atours pour espérer faire bander quoique ce soit.

Bref, un pétard mouillé à la sauce funk bordélique et au groove mou du genou. Pour la sueur sous les draps, il va falloir repasser.

Ton opinion