Publié

Retour en FranceFoire d'empoigne à l'arrivée de Jean Dujardin

Tout juste auréolé de son Oscar pour son rôle dans «The Artist», l'acteur français a provoqué l'émeute à l'aéroport parisien de Roissy Charles de Gaulle mardi.

Jean Dujardin a affronté la foule encadré par des CRS.

Jean Dujardin a affronté la foule encadré par des CRS.

AFP

Des dizaines de journalistes encadrés par autant de CRS attendaient l'acteur. A sa descente d'avion, Jean Dujardin, casquette de gavroche sur la tête et yeux rougis de fatigue, accepte avec le sourire de signer des autographes au personnel présent sur le tarmac.

Après avoir récupéré ses bagages, l'acteur perd son sourire en apercevant la meute de journalistes, cameramen et photographes, qui l'attendent en zone publique.

"Je n'ai jamais vu ça, autant de CRS. On a l'impression qu'on accueille un ministre, ou un chef d'Etat", s'exclame Saadia Merabti, venue chercher sa fille de retour de vacances à Pékin.

Des cameramen préviennent des parents que leur petite fille risque de prendre des coups si elle reste sur la trajectoire des journalistes.

Lorsque Jean Dujardin, hésitant à sortir, dévie son chemin, des dizaines de journalistes se mettent à courir dans l'aérogare, bousculant des voyageurs abasourdis.

Jean Dujardin affronte finalement la foule, encadré par des CRS. Bousculade, cris: on n'avait jamais vu un tel déchaînement à l'aéroport de Roissy.

"Ca va, tout va bien", parvient à lancer l'acteur, "je rentre chez moi, je vais manger, dormir", ajoute-il avant de brandir la précieuse statuette s'engouffrant dans une voiture.

Le film français "The Artist" est entré dans la légende des Oscars, dimanche soir à Hollywood, en remportant cinq statuettes, dont celle de meilleur film, historique, et celle de meilleur acteur pour Jean Dujardin, premier Français récompensé dans cette catégorie.

(AFP)

Ton opinion