Actualisé 17.12.2019 à 10:20

Foot italien: la campagne antiraciste qui passe mal

Polémique

Cette affiche censée expliquer que nous descendons tous du singe choque, alors que les joueurs noirs sont insultés dans les stades du pays.

par
lematin.ch
L'artiste a voulu représenter à gauche le singe occidental, le singe noir au milieu et l'asiatique à droite.

L'artiste a voulu représenter à gauche le singe occidental, le singe noir au milieu et l'asiatique à droite.

Simone Fugazzotto

La Ligue italienne de football a annoncé lundi plusieurs mesures visant à lutter contre le racisme. Notamment la signature d'une charte par chacun des 20 clubs de Serie A, qui ont tous choisi un joueur devant les représenter dans ce combat. Les stades italiens sont en effet le théâtre d'incidents racistes récurrents, notamment des cris de singe à l'adresse de joueurs noirs.

Mais le message de la Ligue a été parasité par la présentation d'un tableau de l'artiste italien Simone Fugazzotto, qui doit être exposé au siège de l'instance à Milan. Il s'agit d'un triptyque représentant trois singes en gros plan, le visage marqué de traits de couleur, comme les supporters. Selon la Ligue, l'oeuvre «a pour objectif de défendre les valeurs d'intégration, de multi-culturalisme et de fraternité».

Cris contre Koulibaly

L'artiste a expliqué sur le site de la serie A. d'où lui est venue cette idée: «L'année dernière, j'étais au stade pour voir Inter-Naples et je me suis senti humilié lorsque tout monde a fait des cris de singe à Koulibaly, un joueur que je respecte (qui est l'international sénégalais de Naples). J'ai alors pensé faire ce travail pour enseigner que nous sommes tous des singes. J'ai donc fait le singe occidental - blanc aux yeux bleus - le singe asiatique - aux yeux amande - et le singe noir au milieu, d'où tout est parti, comme nous le dit la théorie évolutionniste.» Il le raconte également dans cette vidéo publiée sur son compte Instagram.

Un message qui n'a pas du tout été compris, notamment par des dirigeants de club: «L'AS Rome est très surprise de voir aujourd'hui sur les réseaux sociaux des singes peints sur des tableaux dans ce qui semble être une campagne de lutte contre le racisme lancée par la Serie A. Nous savons que la Ligue veut combattre le racisme, mais nous ne croyons pas que cela soit le bon moyen de le faire», a écrit le club sur Twitter. «L'art peut être fort, mais nous sommes totalement en désaccord avec l'utilisation de l'image des singes comme icône pour lutter contre le racisme», a écrit sur le même réseau l'AC Milan.

«Mauvaise blague»

L'association FARE, qui lutte contre les discriminations, a même parlé de «mauvaise blague». «Une fois de plus, le football italien laisse le monde sans voix. Dans un pays où les autorités restent incapables semaine après semaine de s'occuper du racisme, la Serie A lance une campagne qui ressemble à une mauvaise blague. Ces créations sont un scandale, elles seront contre-productives et continueront la déshumanisation des personnes d'origine africaine».

La ligue italienne de football a fini par présenter ses excuses.

Michel Pralong avec AFP

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!