Publié

FootballFootball: Afghanistan Les «Tempêtes» gagnent le 1er championnat professionnel de football

Les «Tempêtes» d'Harirod, une équipe représentant la ville de Herat et les provinces environnantes de l'Ouest afghan, ont remporté le premier championnat professionnel d'Afghanistan.

Ils ont battu 2-1 en finale les «Phénix» d'Alborz, une formation venant de Mazar-i-Sharif et d'autres provinces du Nord. La dernière rencontre de l'Afghan Premier League (APL) s'est tenue dans une ferveur exceptionnelle, le petit stade de la Fédération afghane de football - 3500 places - étant rempli bien au-delà de sa capacité (4000 spectateurs selon les organisteurs). Les deux clubs finalistes, qui n'existaient pas encore il y a deux mois à l'instar des six autres équipes participant à l'APL, ont découvert des banderoles à leur gloire partout dans le stade, où les supporters agitaient des fanions bleus (pour Herat) et orange (pour Mazar). Le match s'est déroulé dans une ambiance chaude mais bon enfant. Lors d'un tour de terrain initial, les fans soutenaient leur équipe comme celle de l'adversaire. Emotion au rendez-vous La rencontre a été celle des premières. Premier titre, donc, pour la formation de l'Ouest afghan, lors du premier championnat professionnel de ce pays. Première finale haletante, l'équipe du Nord remontant au score dans les arrêts de jeu du match, avec des dernières minutes électriques. Premiers morts aussi parmi les supporters, quand un bus transportant un groupe de fans partis du Nord de l'Afghanistan pour rejoindre Kaboul est entré en collision avec un camion citerne, tuant neuf d'entre eux et en blessant entre 28 et 36, selon les sources policières. «La défaite n'est pas très importante. Nous n'avions aucune chance de gagner aujourd'hui. Ils étaient trop forts. Mes rêves sont brisés, mais mes parents doivent quand même être fiers de moi. La deuxième place n'est pas si mauvaise», a commenté Hassan Ali, défenseur de 21 ans des Simorgh (Phénix) Alborz. «Je suis très heureux, excité», s'est par contre réjoui Hamid Habibi des Tofan (Tempètes) Harirod. «Pour les miens, je me sens comme un héros, pour le monde comme pour l'Afghanistan», a observé le défenseur de 21 ans, qui rêve désormais de rejoindre le Real Madrid, son équipe fétiche. L'Afghanistan, grâce à son tournoi de football, a pu montrer un visage différent de son quotidien fait de guerre et d'attentats talibans. Ces derniers avaient promis de ne pas mener d'attaques contre la compétition, selon les organisateurs.

(SI)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!