Publié

ElectricitéForte hausse de bénéfice pour Romande Energie

Au 1er semestre 2013, le groupe Romande Energie enregistre un résultat net de 53 millions de francs, en hausse de 20,5% par rapport à la même période de 2012.

ARCHIVES, Keystone

Le groupe Romande Energie a enregistré au 1er semestre 2013 un résultat net de 53 millions de francs, en hausse de 20,5% par rapport à la même période de 2012. Le chiffre d’affaires du premier fournisseur d’électricité en Suisse romande a subi un léger fléchissement de 1,4% à 284,9 millions.

Le recul des ventes s’explique «par la légère diminution (-0,5%) du volume d’énergie vendu aux clients finaux ainsi qu’à la volonté du groupe de maintenir des tarifs stables ou en légère baisse pour l’ensemble de sa clientèle, malgré l’évolution de ses coûts d’approvisionnement», a indiqué lundi Romande Energie dans un communiqué.

La marge brute - conforme aux attentes - diminue de 9,5% à 123,5 millions de francs. «Cette baisse résulte des achats d’énergie à long terme réalisés sur les marchés à une période où les conditions étaient moins favorables qu’aujourd’hui», précise le groupe.

Au niveau du résultat, la forte progression est due d’une part à la hausse du résultat financier grâce à la légère appréciation de l’euro par rapport au franc qui a permis un gain de valorisation de 11,4 millions. D’autre part, le groupe a enregistré une hausse de 16 millions du résultat des sociétés associées, essentiellement due à la bonne performance du groupe Alpiq au 1er semestre.

En effet, la contribution d’EOS Holding, qui détient 31% du groupe Alpiq, atteint un montant de 14,3 millions au 30 juin 2013 alors que, sous l’effet des difficultés financières d’Alpiq, elle était négative (-1,2 million) un an plus tôt.

Les charges opérationnelles du groupe sont en baisse à 66,3 millions au 30 juin, contre 66,7 millions une année auparavant. Ce résultat illustre les efforts déployés par Romande Energie pour maîtriser ses coûts et optimiser son fonctionnement, a expliqué l’entreprise.

Nouvelles acquisitions

Les fonds propres du groupe représentent 80% du total du bilan et se montent à 1,9 milliard de francs. «Ce niveau d’indépendance financière confère à Romande Energie, une marge de manoeuvre appréciable au regard des investissements importants qu’elle prévoit notamment dans le domaine de la production reposant sur les énergies renouvables (solaire, biomasse, éolien, géothermie, petite et grande hydraulique)». Pour augmenter sa production, le groupe a créé en janvier la société Romande Energie France SAS qui a procédé à l’acquisition d’un premier ouvrage en juillet dernier: la centrale hydroélectrique de Meyronnes (Alpes de Haute-Provence).

«Si la priorité de Romande Energie va aux projets qu’elle développe en Suisse, elle est désormais prête à saisir des opportunités en France et en Allemagne, dans les domaines de l’éolien et de l’hydraulique», note l’entreprise. Dans les prochains mois, elle devrait donc procéder à d’autres acquisitions de nature à renforcer son approvisionnement énergétique.

La nouvelle offre d’électricité «innovante» privilégiant l’approvisionnement de proximité, la poursuite et l’optimisation des démarches commerciales et l’élargissement de la gamme de services dans le domaine de l’efficience par une nouvelle unité d’affaires dédiée aux services énergétiques devraient «avoir un impact favorable sur le chiffre d’affaires à moyen terme», conclut le fournisseur d’électricité.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!