Hockey sur glace: FR Gottéron a partiellement dissipé les doutes

Publié

Hockey sur glaceFR Gottéron a partiellement dissipé les doutes

Faciles vainqueurs de Kloten (9-1), les Dragons ont rassuré leurs supporters même si tout n’a pas été parfait dans ce large succès.

par
Ruben Steiger
(Fribourg)
FR Gottéron a fait parler sa force offensive en inscrivant neuf buts contre Kloten.

FR Gottéron a fait parler sa force offensive en inscrivant neuf buts contre Kloten.

Estelle Vagne/freshfocus

Avant la rencontre, aux abords de la BCF Arena, plusieurs supporters étaient inquiets concernant le début de saison de leur équipe (3 défaites en 4 matches) et le rendement des joueurs étrangers. Face à Kloten, les Dragons ont livré une prestation sérieuse pour s’offrir un large succès. De quoi dissiper partiellement les quelques doutes qui étaient en train de se créer.

Sept buteurs différents

Le gros point positif de la partie est la force de frappe offensive - 7 joueurs différents ont marqué - déployée par les hommes de Christian Dubé. Elle a notamment été incarnée par le duo Christoph Bertschy-Janne Kuokkanen. Alignés ensemble pour la première fois de la saison, ils ont montré une belle entente. Le premier a été l’auteur de deux assists, tout comme le Finlandais, qui a également ajouté deux buts à sa moisson.

«Même si on n’a eu que 2 entraînements ensemble, notre alchimie a été très bonne.»

Janne Kuokkanen, attaquant de FR Gottéron à propos de son entente avec Bertschy et De la Rose.

«Ce qu’on a bien fait, c’est que lorsqu’un de deux n’avait pas le puck, il travaillait fort pour celui qu’il l’avait, afin de lui créer de l’espace», a analysé Christoph Bertschy à l’issue de la partie. Le duo était piloté par le centre suédois Jacob De la Rose. «Je joue avec lui depuis le début de la saison et on est très complémentaires», a ajouté l’ex joueur du LHC.

«C’était une bonne soirée pour notre trio. Christoph Bertschy est un joueur technique alors que Jacob De la Rose est un joueur important dans les deux sens de la glace, a expliqué de son côté Janne Kuokkanen. Même si on n’a eu que 2 entraînements ensemble, notre alchimie a été très bonne et j’espère que ça va continuer.»

Christoph Bertschy et sa ligne ont fait le malheur de Juha Metsola. 

Christoph Bertschy et sa ligne ont fait le malheur de Juha Metsola. 

Estelle Vagne/freshfocus

Coaching gagnant

«J’ai beaucoup aimé cette ligne, j’ai voulu mettre Kuokkanen et Bertschy ensemble car ils sont rapides et peuvent se trouver, a expliqué Christian Dubé. Je les ai mis avec De la Rose car c’est un gars qui attaque le but.»

Dans l’espoir de créer un déclic offensif, l’entraîneur des Dragons a opéré, avec succès, plusieurs changements dans ses triplettes offensives face aux Aviateurs. «J’avais d’autres idées en tête durant la préparation, mais il faut parfois savoir s’adapter», a admis le Québécois.

«J’ai aussi beaucoup apprécié la ligne Sprunger-Desharnais-Mottet, elle a réussi à se créer de nombreuses chances en gardant bien le puck en zone offensive», a précisé un Christian Dubé qui a également loué le travail effectué par sa quatrième ligne. Composée de Marchon, Walser, et Schmid, elle a permis de lancer les hostilités en ouvrant le score.

Pas encore un match plein

Malgré ce score fleuve, tout n’a pas été parfait non plus. Comme face à Zoug, le début de la deuxième période a été poussif et FR Gottéron a connu quelques minutes difficiles jusqu’au 4-1 de Killian Mottet. «Notre entame de tiers, c’était un peu du foutage de g*****. On menait 3-0, on devait revenir le couteau entre les dents et on ne l’a pas fait. On manque encore de maturité dans la gestion de nos matches», a regretté le coach en utilisant des mots assez durs.

«J’espère que les gars vont se responsabiliser et comprendre que contre une meilleure équipe, ça ne passera pas en agissant ainsi.»

Christian Dubé, entraîneur de FR Gottéron.

En revanche, les Fribourgeois n’ont pas commis la même erreur lors du troisième acte. «On aurait pu gérer, mais on a voulu continuer à mettre la pression. Ce n’était pas parfait, mais c’était notre match le plus constant depuis la reprise», a lancé Christoph Bertschy.  «On est sortis forts au troisième et on a été bien plus sérieux, a confirmé Christian Dubé. J’espère que les gars vont se responsabiliser et comprendre que contre une meilleure équipe, ça ne passera pas en agissant ainsi.»

Justement, FR Gottéron se déplace vendredi aux Vernets pour y affronter GE Servette, actuel leader de National League. Un test qui permettra de voir si Julien Sprunger et ses coéquipiers ont compris le message de leur entraîneur et de confirmer les belles promesses affichées mardi.

Ton opinion