Hockey: FR Gottéron aborde la Champions League avec ambition

Publié

HockeyFR Gottéron aborde la Champions League avec ambition

Les Dragons accueillent les Finlandais de Jukurit Mikkeli ce mardi soir lors des huitièmes retour de CHL. La partie devrait se disputer devant une foule oscillant entre 5000 et 6000 spectateurs.

par
Ruben Steiger
Contre le RB Salzbourg, 4787 spectateurs avaient garni la BCF Arena. Ils devraient être plus nombreux ce mardi soir.

Contre le RB Salzbourg, 4787 spectateurs avaient garni la BCF Arena. Ils devraient être plus nombreux ce mardi soir.

Pascal Muller/freshfocus

Depuis sa réintroduction au calendrier, la Champions Hockey League n’est pas un franc succès en Suisse. Que ce soit au niveau sportif, deux formations ont atteint le stade des demi-finales (Davos lors de l’édition 2015-2016, Gottéron la saison suivante), ou en terme de succès populaire. Les patinoires sont souvent peu garnies pour les rencontres européennes. 

Mais cette mauvaise habitude pourrait prendre fin cette saison. Zoug et FR Gottéron se trouvent en position favorable afin d’atteindre les ¼ de finale. Les Dragons doivent battre Jukurit Mikkeli mardi soir à la BCF Arena (1-1 au match aller en Finlande) pour poursuivre leur route.

«On veut gagner cette compétition»

Le moins qu’on puisse écrire est que les Fribourgeois abordent cette échéance avec le plein de confiance après un week-end parfait sur le plan comptable et un bon résultat décroché à l’aller. «J’ai envie de dire qu’on a presque fait le plus dur en Finlande. Mais ça reste un jeu dangereux, il ne faudra pas être trop confiant sous prétexte qu’on joue à la maison», a averti l’expérimenté David Desharnais.

Cette mise en garde ne doit pas occulter la réalité. Gottéron partira favori face à la formation dirigée par la légende du hockey finlandais Olli Jokinen. Surtout, Christian Dubé ne cache pas ses ambitions dans cette Champions Hockey League. «On veut aller le plus loin possible et on veut gagner cette compétition. On a les moyens de passer ce tour.»

En se projetant à plus long terme, les Dragons auront fort à faire s’ils veulent décrocher le graal. Surtout, ils devront probablement battre les clubs suédois, quasi invaincus dans cette épreuve (6 titres en 7 éditions depuis 2015). «C’est clair qu’on est dépendants de l’adversaire, mais on a tout pour bien faire», a estimé le technicien de Fribourg.

Un effet positif sur le championnat

À première vue, la compétition ajoute des rencontres officielles et des voyages dans un calendrier déjà bien chargé. Pourtant, les déplacements hors suisse semblent créer un effet positif sur FR Gottéron. Après leur périple à Salzbourg début octobre, les Dragons avaient pris trois points à Davos. Ils ont fait encore mieux au retour de la Finlande avec six unités en deux sorties. «Vous vous demandez sûrement ce qu’on fait de spécial sur la route pour que ça fonctionne à notre retour», a rigolé Christian Dubé.

«Plus sérieusement, c’est compliqué d’expliquer pourquoi on marche bien après un déplacement en CHL. Je pense que la principale raison se situe dans notre capacité à bien jouer à l’extérieur», a-t-il poursuivi. Une deuxième explication pourrait résider dans le développement de la cohésion de groupe provoquée par ces escapades européennes.

Un public présent

FR Gottéron ne veut pas uniquement changer les habitudes suisses en CHL dans le domaine sportif, il souhaite aussi le faire en ce qui concerne le public. La BCF Arena détient déjà la plus grande moyenne de fréquentation de l’édition 2022-2023 avec 4947 spectateurs qui reste cependant bien loin des 8821 du championnat.

Ce nombre devrait augmenter à l’occasion de l’opposition de mardi soir, même si elle ne se jouera pas à guichets fermés. «On attend entre 5000 et 6000 spectateurs», confirme Christian Schroeter, le manager ventes et responsable marketing et digital du club.

Afin d’attirer un plus grand nombre de fans, l’entrée au match est incluse dans l’abonnement de saison, comme cela a été le cas lors du tour préliminaire, et les billets sont disponibles à un prix réduit. «Notre volonté consiste à faire découvrir du hockey de haut niveau au plus grand nombre. Ce n’est pas forcément possible en saison régulière en raison de notre grand nombre d’abonnés», complète-t-il.

Mardi à 19h45, David Desharnais et ses coéquipiers chercheront à poursuivre leur aventure européenne et à qualifier leur équipe, pour la première fois, en quarts de finale.

Ton opinion