Basketball: FR Olympic prend la main sans trop trembler
Publié

BasketballFR Olympic prend la main sans trop trembler

Vainqueurs des Neuchâtelois d’Union, samedi (84-75), les hommes de Petar Aleksic ont fait preuve d’autorité. Ils mènent 1-0 en finale des play-off.

par
Gérard Bucher
(Fribourg)
FR Olympic a maîtrisé les débats, samedi.

FR Olympic a maîtrisé les débats, samedi.

SWISS BASKETBALL

Depuis 1988 et le titre de NE Xamax, aucun club masculin du canton horloger n’a remporté de championnat dans les sports majeurs. Union Neuchâtel a encore du chemin à parcourir avant de défier les statistiques, mais rien n’est impossible.

Favori logique de la finale des play-off, Fribourg Olympic a été malmené au début du deuxième quart-temps (25-27), mais pas plus que cela, samedi, lors du premier acte, remporté 84-75. Mbala, Jurkovitz, Kelly et Cotture ont rapidement pris le dessus.  Ce dernier s’est même offert un alley-oop (dunk après une passe en plein vol) sur la sirène.

De quoi faire sortir Mitar Trivunovic de ses gonds. Le coach d’Union n’a pas apprécié que les arbitres lui refusent des changements lors de la dernière possession d’Olympic. Il n’a pas hésité à renverser quatre chaises avant de regagner les vestiaires.

Il est également vrai que le technicien neuchâtelois a joué avec le feu en première mi-temps, en faisant passer Morris et Anabir avant Martin au niveau des rotations. Ce dernier s’est montré fébrile et Morris s’est vite retrouvé avec trois fautes.

Premier pari perdu pour Union

À l’image de Mitchell (14 pts), Kelly (16) et Cotture (19), les protégés de Petar Aleksic  ont été suffisamment solides et précis pour éviter toute mauvaise surprise. Ils ont fait en sorte de laisser un écart viable entre eux et leurs contradicteurs, malgré la prestation de Bryan Colon, meilleur marqueur de la rencontre avec 28 points. Si Union y a cru jusqu’au bout, c’est notamment grâce aux trois paniers primés que son capitaine a inscrits au cours du dernier quart.

Les Neuchâtelois savaient pertinemment qu’ils devaient remporter un des deux premiers matches de la série pour jouer leur va-tout devant leur public à deux reprises lors des matches 3 et 4. Le premier pari est perdu. Rendez-vous mardi pour l’acte II, toujours à Fribourg.

Fribourg Olympic – Union Neuchâtel 84-75 (42-36)

Votre opinion