Publié

footFrance - 21e journée: Paris gagne mains ne brille plus (PAPIER GENERAL)

Paris, 16 jan 2016 (AFP) - Le Paris SG, leader incontesté du Championnat de France, a peiné pour vaincre 1-0 Toulouse, pourtant 19e, alors que Rennes a refait son retard sur le haut du classement en enfonçant la lanterne rouge Troyes (4-2) samedi, lors de la 21e journée.

"C'est le début de la deuxième partie de saison, alors c'est normal qu'on ne soit pas au top", s'est défendu l'ailier brésilien du Paris SG, Lucas. L'ogre parisien a en effet beaucoup souffert en fin d'après-midi à Toulouse, mais a fini par s'imposer sur un but de l'inévitable Zlatan Ibrahimovic (1-0), qui signe ainsi sa 16e réalisation en 16 matches de championnat.

"L'important, c'est qu'on gagne quand même", a encore estimé Lucas, alors que le Paris SG compte rien moins que 23 points d'avance sur son dauphin, Angers, défait vendredi par deux pénalties d'Hatem Ben Arfa (2-1). Après la victoire contre Bastia (2-0) lors de la précédente journée, l'entraîneur parisien Laurent Blanc avait expliqué que son équipe avait beaucoup travaillé lors de son stage d'hiver au Qatar en prévision des échéances à venir, notamment en Ligue des Champions.

Ce travail n'a toutefois pas empêché des pépins physiques à Toulouse, une rechute au mollet pour Javier Pastore et un "adducteur qui a un peu lâché" pour Marquinhos, selon Laurent Blanc. Les deux ont été remplacés en cours de match.

Une fois n'est pas coutume, Troyes semblait être enfin en route vers un premier succès cette saison en Ligue 1. Ce grâce à son milieu Fabien Camus, auteur de sa "spéciale", une frappe limpide à une vingtaine de mètres de la surface, dès la 7e minute.

La semaine précédente, il avait déjà inscrit un but semblable sur la pelouse de Lyon (4-1) et, face à Rennes, il a même permis à Troyes de mener 2-0 en expédiant un coup franc sur la tête de Corentin Jean (15e).

Mais les défenseurs Anele Ngcongca puis Mouhamadou Dabo ont remis Rennes en selle, offrant chacun un pénalty transformé par le défenseur Fallou Diagne (21e, 39e). Entre temps, la sensation rennaise Ousmane Dembélé avait fait preuve de beaucoup de sang froid pour aligner le gardien troyen et permettre à son équipe d'égaliser (28e).

Kamil Grosicki a parachevé le succès rennais (4-2, 82e) et, dixième à l'issue de la 16e journée, le club breton remonte progressivement au classement. Il pointe désormais - provisoirement - en 5e position, même sans Yoann Gourcuff, pas sur la feuille de match dans l'Aube contrairement à Paul-Georges Ntep, de retour après plus d'un mois d'absence.

cda/pel/sk

(AFP)

Ton opinion