Publié

AccidentsFrance: Deux morts et deux blessés dans des avalanches

Un jeune skieur est décédé vendredi après avoir été emporté par une avalanche à Serre-Chevalier. En Savoie, un gardien de refuge est mort. Deux hommes sont entre la vie et la mort à la Clusaz.

Les autorités mettent en garde les skieurs.

Les autorités mettent en garde les skieurs.

AFP

Un jeune skieur, âgé de 15 à 20 ans, est décédé vendredi à l'hôpital de Grenoble après avoir été emporté par une avalanche à Serre-Chevalier (Hautes-Alpes), a-t-on appris auprès de la préfecture des Hautes-Alpes.

Le jeune homme, qui skiait hors pistes, avait été pris dans une avalanche, qui s'était déclenchée en début d'après-midi sous des télésièges.

Gardien de refuge décédé à Courchevel

Un gardien de refuge qui rejoignait à peau de phoque un refuge de Courchevel avec son fils, dans la vallée des Avals à Courchevel (Savoie), a trouvé la mort dans une avalanche, a-t-on appris auprès du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), confirmant une information du Dauphiné libéré. Son fils est ressorti indemne de l'avalanche.

L'alerte a été donnée vendredi à 12H39, a précisé le PGHM. Le père, âgé de 50 ans, et son fils avaient d'abord monté la vallée à bord d'un scooter des neiges, avant de poursuivre leur route, hors piste, à peau de phoque pour rejoindre le refuge du Grand Plan. Une coulée de neige s'est alors déclenchée en amont, emportant l'homme sur son passage: «Une avalanche peut se déclencher en montée également», a précisé le PGHM.

Deux avalanches se sont produites vendredi matin dans les stations de La Clusaz (Haute-Savoie) et Val-Thorens (Savoie), emportant plusieurs skieurs pratiquant du hors-piste, le pronostic vital étant engagé pour deux d'entre eux, selon la préfecture de Haute-Savoie.

Entre la vie et la mort à la Clusaz

A La Clusaz, l'avalanche s'est produite au sommet de Torchère à 2.200 m d'altitude, dans un secteur hors piste. Le service des pistes a été prévenu un peu avant 11H00 et a «immédiatement organisé les secours», a souligné la station dans un communiqué. L'avalanche a été déclenchée «par un petit groupe de skieurs et surfeurs, 5 ou 6, qui évoluaient en dehors des pistes balisées, et ce malgré le risque fort d'avalanche signalé et les recommandations de prudence, demandant aux skieurs de rester sur les pistes balisées», a ajouté la station.

En cours de réanimation

Deux des personnes de ce groupe ont été emportées par une coulée. Selon la préfecture de Haute-Savoie, «à 12h30, elles étaient toujours en cours de réanimation par les équipes de médecins et secouristes de montagne acheminés sur place par hélicoptère, et leur pronostic vital demeure engagé». L'une d'entre elles a été transportée à l'hôpital d'Annecy, l'autre était en réanimation sur place par le SAMU, a précisé la préfecture dans un communiqué.

Le bas de la coulée a également atteint une piste noire balisée. «Bien qu'il n'y ait pas de témoignage laissant penser que des personnes auraient été touchées sur la piste, d'importants moyens de recherche ont été mis en place pour sonder la coulée, par mesure de précaution», a détaillé la préfecture de Haute-Savoie.

Au total, plus de 50 personnes sont mobilisées: les pisteurs secouristes de La Clusaz, les sapeurs-pompiers, gendarmes, PGHM, 3 équipes cynophiles, moniteurs de ski, le secours en montagne.

Après la coulée, des skieurs avaient été rapidement retrouvés : une première personne grâce à son détecteur de victimes d'avalanches (DVA), et une seconde qui était semi-ensevelie.

Sauvés à Val-Thorens

A Val-Thorens, c'est un groupe de 7 personnes pratiquant le hors-piste qui est à l'origine du déclenchement d'une coulée de neige, vers 10H00 dans le secteur de Boismint. Trois personnes ont été ensevelies, deux à hauteur de la taille, une autre sous 1,50 mètre de neige. Retrouvée par les secours en arrêt respiratoire, celle-ci a pu être réanimée et hospitalisée à Moutiers. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie sur les circonstances de l'avalanche.

Depuis 48 heures, autorités et responsables de stations multiplient les mises en garde sur les risques élevés d'avalanche dans la massif alpin, accentués par les fortes chutes de neige des dernières 24 heures.

A La Clusaz, «le risque se situe vendredi au niveau 4 sur une échelle de 5», a rappelé la station. «Des plaques de neige peuvent se décrocher en de multiples endroits. Il est impératif que les skieurs ne s'aventurent pas en dehors des pistes balisées et sécurisées» a répété la préfecture de Haute-Savoie. «A Val-Thorens, nous avons une trentaine d'écrans sur toute la station indiquant le risque très élevé d'avalanche et les dangers du ski hors-piste. Ça me désole de voir que les gens prennent des risques comme ça», a déclaré à l'AFP Grégory Guzzo, le directeur de l'office de tourisme.

La préfecture de Haute-Savoie avait, dès le jour de Noël, mis en garde contre les risques élevés d'avalanche dans le massif alpin. Elle avait appelé les skieurs et randonneurs à la plus grande prudence, leur demandant de rester «sur des pistes balisées et sécurisées».

(AFP)

Ton opinion