Un jour, une joueuse: France: Marie-Antoinette Katoto, aussi forte que Mbappé

Publié

Un jour, une joueuseFrance: Marie-Antoinette Katoto, aussi forte que Mbappé

Pendant le début de l'Euro 2022, lematin.ch vous présente une joueuse par sélection présente en Angleterre. On continue avec la France et son impitoyable buteuse parisienne.

par
Robin Carrel
(Manchester)
La Française au civil.

La Française au civil.

AFP

«Est-ce que j'ai envie d'être mise au centre du projet? Oui. Après ça, je l'ai compris au fur et à mesure des années. Mais est-ce qu'ils sont vraiment prêts à le faire pour que le PSG grandisse vraiment ou s'écroule vraiment? C'est à eux de décider. Pour moi, dix ans après l'arrivée du Qatar, si ça ne fonctionne pas c'est qu'il y a quelque chose qu'il faut changer, il faut se remettre en question et faire évoluer, c'est tout ce que je souhaite au PSG, c'est un beau club qui a tout pour.»

Ces propos auraient pu être prononcés par un certain Kylian Mbappé, qui a fini par prolonger au Paris Saint-Germain jusqu'en 2025, après un feuilleton interminable. Pourtant, ils ont été prononcés par Marie-Antoinette Katoto, qui en a fait de même après un feuilleton interminable! Le 1er juillet, la joueuse de 23 ans (comme un certian Kylian...) a signé un nouveau contrat avec son club formateur, alors que la moitié de l'Europe avait, paraît-il, tenté sa chance.

Il y a de quoi, car l'attaquante est une incroyable buteuse. En D1 française, depuis le début de la saison 2016-2017, elle a inscrit la bagatelle de 104 buts en 104 matches. Ajoutez-y 14 réalisations en 16 rencontres de Champions League lors des trois derniers exercices. En équipe de France, c'est 23 pions en l'espace de 26 sélections. De quoi lui valoir un contrat rarement vu pour une femme. Elle gagnerait plus de 50'000 francs par mois. Là, par contre, on est loin de Mbappé, c'est vrai...

L'argent, c'est bien, mais les titres, c'est mieux. Depuis ses débuts avec le PSG, Marie-Antoinette Katoto n'a, en effet, pas un CV digne du talent qu'on lui prête. Elle a remporté la D1 française à une seule reprise, mais terminé deuxième en 2015, 2016, 2018, 2019, 2020 et 2022. Elle a aussi perdu deux fois en finale de la Ligue des champions (2015 et 2017). En Bleu, son seul succès est un titre de championne d'Europe des moins de 19 an en 2016.

«On est beaucoup à disputer notre première compétition, mais franchement on est bien, on connaît nos objectifs, a-t-elle dit dimanche dernier, après avoir marqué lors de la victoire française en amical contre le Vietnam (ndlr: 7-0). On a passé trois belles semaines ensemble, on a bien travaillé. On est confiantes. On est là. Pas plus, pas moins que les autres. Mais on sait ce qu'on a à faire. C'est sûr, on a des objectifs. On sait où on veut aller. La France fait partie des grands pays de foot féminin. On va tout donner.» Et ramener la Coupe à la maison?

Ton opinion