Publié

VoileFrance/Solitaire du Figaro - Roscoff: départ de la 4e et dernière étape

Les 40 skippers de la Solitaire du Figaro ont pris jeudi à Roscoff (Finistère, ouest de la France) le départ de la 4e et dernière étape de la course en direction de Dieppe (Seine-Maritime), où les voiliers sont attendus samedi soir.

Le départ a été donné à 11h00 GMT, avec un vent de nord-ouest de 7 noeuds environ, de la brume et une visibilité assez réduite. Frédéric Duthil (Sepalumic), longtemps placé mais jamais vainqueur au cours de ses neuf précédentes participations, a pris la tête de la Solitaire du Figaro à l'issue d'une 3e étape au cours de laquelle le précédent leader Yann Eliès (Groupe Queguiner-Leuceémie Espoir) a été ralenti par une avarie technique. Vainqueur en 2012, Eliès avait assommé ses adversaires dans la première étape Bordeaux (Pauillac) - Porto (Portugal) et rêvait de devenir le deuxième skipper de la "Figaro" à gagner deux années de suite. Tout n'est pas perdu mais il possède désormais 32 minutes de retard sur Duthil et 2 minutes sur le deuxième Morgan Lagravière (Vendée). Avant de pointer leurs étraves vers Ouessant, à la pointe bretonne, les 40 Figaro-Bénéteau 2 (10,10 m de long) devaient effectuer un parcours préliminaire de 6,5 milles devant le port de Roscoff/Bloscon. Selon la météo, le vent devrait passer à l'ouest en début d'après-midi et monter jusqu'à une petite quinzaine de noeuds. Au milieu de la nuit, un front peu actif passera sur Ouessant avec une rotation au sud/sud-ouest mollissant à moins de dix noeuds avant de rebasculer à l'ouest vendredi matin. Samedi matin, une dépression va propulser les solitaires jusqu'à l'arrivée à Dieppe, avec plus de 20 noeuds annoncés et des rafales sous les grains à plus de 35 noeuds. La mer devrait être dure, avec des coefficients de marée qui vont passer de 62 jeudi à 95 dimanche matin. heg/eb

(AFP)

Ton opinion