Motocyclisme - Francesco Bagnaia prend goût à la victoire
Publié

MotocyclismeFrancesco Bagnaia prend goût à la victoire

Une semaine après son premier triomphe en Aragón, l’Italien Francesco Bagnaia l’emporte à domicile. Quartararo limite plus que les dégâts.

par
Jean-Claude Schertenleib
Deuxième succès de suite pour l’Italien Francesco Bagnaia.

Deuxième succès de suite pour l’Italien Francesco Bagnaia.

AFP

Il y a une semaine, en Aragón, Francesco «Pecco» Bagnaia avait résisté durant toute la course à Marc Márquez. Ce dimanche, sur le circuit Marco Simoncelli de Misano, le pilote Ducati a eu le dernier mot face au leader du championnat, le Français Fabio Quartararo.

Parti en tête, «Pecco» a creusé un premier écart, avant de contrôler la situation, une situation qui est néanmoins devenue compliquée dans les ultimes rondes, Quartararo (gomme arrière medium) revenant très fort sur la Ducati, chaussée avec une gomme tendre. Coup de chapeau, aussi, à Enea Bastianini: le champion du monde Moto2 de l’an dernier s’offre son premier podium dans la catégorie reine, au guidon d’une Ducati millésime 2019.

Au classement intermédiaire du championnat du monde, à quatre courses de la fin, Quartararo compte 48 points d’avance sur son vainqueur du jour. Pas de points pour Valentino Rossi, dix-septième.

C’est gagné! Francesco Bagnaia peut jubiler.

C’est gagné! Francesco Bagnaia peut jubiler.

AFP

En Moto2, si ce n’est pas son meilleur résultat de la saison, cette onzième place du GP de San Marino récompense la meilleure course de l’année de Thomas Lüthi, par son intensité (16 secondes de retard sur le vainqueur, en 25 tours). Ce vainqueur, c’est encore l’Espagnol Raúl Fernández qui, comme il y a une semaine en Aragón, précède son équipier australien Remy Gardner, le leader du championnat.

Nouvelle victoire, aussi, pour l’Italien Dennis Foggia (Honda) en Moto3, après la faute de son compatriote Romano Fenati, qui roulait détaché devant tout le monde, au quatorzième des vingt-trois tours.

Votre opinion