Hockey sur glace: Francis Bouillon n'a pas aimé la Suisse

Publié

Hockey sur glaceFrancis Bouillon n'a pas aimé la Suisse

Le défenseur américain tient des propos plutôt durs sur Ambri dans Le Journal de Montréal. Serge Pelletier répond.

par
Emmanuel Favre
Francis Bouillon: «Le passage en Suisse a été contrariant, choquant.»

Francis Bouillon: «Le passage en Suisse a été contrariant, choquant.»

Keystone

Francis Bouillon, le défenseur américain qui a passé une partie de la dernière saison à Ambri, ne semble pas garder un souvenir radieux de son passage en Léventine.

Dans un portrait qui lui est consacré par Le Journal de Montréal, voici ce que le journaliste rapporte de l'épisode biancoblù de la carrière de l'ex-joueur du Canadien de Montréal : «Le passage en Suisse a été contrariant, choquant. Pour les enfants qui, en plus de l'école italienne, n'ont pu jouer au hockey de l'hiver, mais également pour Francis dont l'équipe, Ambri-Piotta, était parmi les plus faibles de la Ligue. Enrégimenté dans le concept un pour tous, tous pour un, il a été déçu. Pour l'esprit d'équipe, on repassera.»

Vrai, Monsieur Serge Pelletier, entraîneur en chef d'Ambri? «Vrai? Non. Mais je ne suis pas surpris par ce que peut raconter Francis Bouillon sur son expérience à Ambri. Disons que, chez nous, il n'a pas été à la hauteur de sa réputation. Et que cela n'a sûrement pas favorisé son intégration au sein de l'équipe.» Bouillon a rendu une fiche personnelle de -15 en 36 matches.

Ton opinion