Flop: François Hollande torpillé sur Périscope

Publié

FlopFrançois Hollande torpillé sur Périscope

Le président français a testé l'application qui permet de se filmer en direct. Il n'aurait pas dû.

par
Philippe Messeiller
Où qu'il aille, François Hollande se fait insulter.

Où qu'il aille, François Hollande se fait insulter.

BFM

François Hollande est un type formidable. Sa cote de popularité a beau être au plus bas, il est partout. Et où qu'il aille, il se fait insulter. Après la volée de bois vert au Salon de l'agriculture, on aurait pensé qu'il avait compris qu'il valait mieux pour lui de rester au Palais de l'Elysée. C'est mal le connaître.

Ce matin, à l'occasion d'une rencontre avec des salariés du site Showroom Privé (ne me demandez pas ce qu'il faisait là et pourquoi il avait choisi ce site, je ne le sais pas), il a décidé de tester l'application Périscope pour passer en direct sur Internet. Ce n'était pas une bonne idée, mais pas une bonne idée du tout.

«Les insultes volaient»

Eh oui, qui dit direct, dit commentaires en direct. Impossible de gérer et de trier le flux tendu des remarques. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que la communauté n'a guère apprécié cette intervention dans leur univers. Si au début, on pouvait espérer un brin de compassion: «Ça va mon flambie», «wsh Hollande», cela a vite dégénéré.

D'abord avec les blagueurs 2.0: «Il est venu en scooter?» ou les moralisateurs: «On est en guerre et il chatte». Mais la gauloiserie est vite passée à l'insulte pure et dure. «Vivement 2017 que le menteur à tinture dégage» ou «Vieux c...» et j'en passe. La qualité n'aidant pas, les internautes ont aussi dérivé sur l'anecdotique: «Son pantalon est trop court».

Au cours de la transmission, le chef de l'État a finalement reçu une volée d'insultes et de commentaires négatifs de la part des internautes. Face à cela, la community manger qui était en charge du Périscope a bien tenté de filtrer les commentaires injurieux. En vain. Ces derniers s'incrustent dans la vidéo et y restent. A moins de cocher l'option de restreindre les commentaires à ceux que l'on suit.... Ce qui limite les risques de dérapages. Personne n'y avait pensé.

Le mal est fait. La campagne de séduction a viré au cauchemar. Une fois de plus.

Ton opinion