Péninsule arabique: Frappes et affrontements dans le sud du Yemen

Publié

Péninsule arabiqueFrappes et affrontements dans le sud du Yemen

La guerre au Yémen a fait plus de 5000 morts, dont au moins 2600 civils, et quelque 25'000 blessés, selon des estimations de l'ONU.

Les Emirats arabes unis ont accueilli samedi le retour de leurs premiers soldats.

Les Emirats arabes unis ont accueilli samedi le retour de leurs premiers soldats.

Keystone

Au moins 19 personnes ont été tuées dans des frappes aériennes de la coalition menée par Ryad et des affrontements entre forces progouvernementales et rebelles dans le sud du Yémen, ont indiqué samedi des sources militaires. Les raids ont visé deux véhicules des rebelles sur la route reliant les provinces d'Ibb (centre) et Dhaleh (sud), selon ces sources.

Des forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont par ailleurs affronté des rebelles chiites Houthis et leurs alliés dans la banlieue de Damt, deuxième ville de la province de Dhaleh, d'après ces sources.

Onze rebelles et huit combattants progouvernementaux ont été tués dans ces affrontements et ces bombardements.

Des morts en Arabie saoudite

Dhaleh fait partie des cinq provinces du sud du pays reprises cet été par les forces loyalistes yéménites soutenues par les troupes au sol et les raids aériens de la coalition arabo-sunnite dirigée par l'Arabie saoudite.

En Arabie saoudite, la Défense civile a annoncé vendredi soir la mort d'une femme et de son bébé de trois mois dans la ville de Najrane, proche de la frontière avec le Yémen, lorsqu'un missile tiré depuis ce pays a touché leur maison, a rapporté l'agence officielle SPA.

Plus de 70 personnes, des soldats pour la plupart, ont été tuées en Arabie saoudite par des obus tirés du Yémen depuis le mois de mars et le début de l'intervention de la coalition sous commandement saoudien contre les rebelles Houthis au Yémen, qui contrôlent actuellement la capitale Sanaa et une bonne partie du nord et du centre du pays.

68 morts émiratis

Les Emirats arabes unis, qui fournissent des troupes à cette coalition, ont accueilli samedi le retour de leurs premiers soldats. Elles ont été remplacées par d'autres, a indiqué l'agence officielle WAM sans préciser leur nombre.

Des sources occidentales ont affirmé cette semaine que seul un nombre limité de forces spéciales émiraties resterait désormais au Yémen.

Les Emirats ont perdu 68 soldats au Yémen, premier conflit à l'étranger auquel des troupes au sol émiraties participent.

Depuis fin mars, la guerre au Yémen a fait plus de 5000 morts, dont au moins 2600 civils, et quelque 25'000 blessés, selon des estimations de l'ONU.

(AFP)

Ton opinion