Hockey sur glace – Fribourg bat Genève en leader
Publié

Hockey sur glaceFribourg bat Genève en leader

Les Dragons ont su profiter de la panne de confiance des Aigles pour enchaîner un 8e succès de rang.

par
Grégoire Surdez
(Fribourg)
Le premier but fribourgeois est venu de la canne de Mauro Jörg.

Le premier but fribourgeois est venu de la canne de Mauro Jörg.

Marc Schumacher/freshfocus

C’est un gouffre qui sépare les deux équipes au classement. Un écart de 23 points qui ne sest pas vu tant que ça entre des Dragons à qui tout sourit et des Aigles qui n’ y arrivent toujours pas. Ce n’est donc pas à la BCF Arena que les Genevois se sont refait une santé. Si la forme n’est pas aussi inquiétante qu’il y a encore une dizaine de jours, le résultat comptable, lui, est implacable. Depuis les deux points gagnés sur la glace d’Ajoie et l’unité arrachée le lendemain à Zoug, la récolte des Grenat est égale à zéro.

Et pendant ce temps-là, les Dragons n’en finissent pas de compiler les succès. Le 8e de rang n’aura pas été le plus convaincant. Malgré une maîtrise collective supérieure, Fribourg n’a jamais su étouffer un adversaire pourtant convalescent. Seulement voilà, quand ça rigole, ça rigole. Alors que les débats étaient plutôt équilibrés, l’ouverture du score est venue illustrer ce qui sépare une équipe en confiance et une autre qui suscite de la défiance.

Il y a d’abord eu une mauvaise anticipation de Sandis Smons à la ligne rouge. Une accélération de Nathan Marchon qui a semé le défenseur genevois qui est resté avec les patins scotchés sur la glace. Il y a eu ensuite cette passe pour Julien Sprunger. Le tir qui heurte le casque de Gauthier Descloux. Et ce puck qui ressort sur un Mauro Jörg qui n’a plus qu’à ajuster le filet déserté. Les Genevois répètent souvent que le puck ne tourne jamais en leur faveur en ce moment. Difficile de leur donner tort sur ce coup. Même s’il ne faudra pas oublier la naïveté de Smons au début de l’action.

C’est évidemment une fois encore sur une largesse des Aigles que Fribourg a donné le coup de grâce en doublant la mise en fin de deuxième période. Avec une fois encore Julien Sprunger à la manœuvre qui s’est enfilé dans la défense s’est joué de Simon Le Coultre d’une demi-feinte et qui a servi du caviar à Chris DiDomenico.

FR Gottéron - GE Servette 2-0 (1-0 1-0 0-0)

BCF Arena. 7864 spectateurs. Arbitres: MM. Piechaczek, Stricker, Schlegel, Gnemmi.

Buts: 15e Jörg (Sprunger, Marchon) 1-0. 34e DiDomenico (Sprunger, Schmid) 2-0.

Fribourg: Berra; Gunderson Chavaillaz; Sutter, Furrer, Diaz, Dufner; Jecker; Marchon, Walser, Jörg; Brodin, Desharnais, Mottet; Sprunger, Schmid, DiDomenico; Rossi, Bykov, Jobin; Bougro. Entraîneur: Christian Dubé.

GE Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Vatanen, Le Coultre; Karrer, Maurer; Smons; Smirnovs, Filppula, Winnik; Moy, Jooris, Patry; Völlmin, Vermin, Vouillamoz; Riat, Berthon, Cavalleri; Campagna. Entraîneur: Pat Emond

Pénalités: 6x2’ contre Fribourg. 5x2’ conte Genève. Notes: FR Gottéron sans Kamerzin (blessés) ni Herren (surnuméraire). GE Servette sans Mercier, Antonietti, Richard, Pouliot, Rod (blessés) ni Miranda (malade). Dès 59’14 à 59’36’’ et de 59’49 à la fin du match Ge Servette sans gardien.

Votre opinion