Hockey sur glace - Fribourg – Genève: une extinction en règle
Publié

Hockey sur glaceFribourg – Genève: une extinction en règle

GE Servette aurait dû compter sur une première ligne dominante pour avoir une chance à Fribourg. Les Desharnais, Stalberg et Mottet ont fait le nécessaire pour que cela n’arrive pas.

par
Grégory Beaud
(Fribourg)

Certes, les dernières secondes de la rencontre ont été bouillantes devant la cage de Reto Berra et GE Servette (notamment par Eric Fehr) aurait pu égaliser. Mais soyons réalistes un instant. Ce 2-2 aurait été un hold-up sur l’ensemble de la rencontre. Il paraît même que la Police cantonale était prête à intervenir en cas de retour de nulle part des Grenat. En un sens, c’est à se demander si, paradoxalement, une éventuelle parité après 60 minutes n’aurait pas desservi le GSHC sur le long terme. Ce cache-misère n’aurait-il pas masqué l’écart qu’il y avait entre les deux équipes sur la glace durant une bonne partie de la soirée?

Le principal point? Le duel des premières lignes a nettement tourné à l’avantage des Dragons. Avec l’avantage du dernier changement, Christian Dubé avait systématiquement décidé de faire s’affronter sa triplette Stalberg-Desharnais-Mottet avec la ligne Vouillamoz-Winnik-Omark. Résultat des courses? Durant quarante minutes, les leaders genevois ont été invisibles. Winnik s’est fait «bouffer» aux engagements par David Deharnais et Pat Emond a été contraint de revoir son alignement pour le dernier tiers.

Deuxième lame en peine

A ce petit jeu d’échecs, le coach du GSHC a tenté de relancer Joel Vermin lors de l’ultime période en le plaçant en première ligne. Cette option a au moins permis aux Aigles de refaire surface dans la rencontre. Dominés durant les deux premières reprises, ils ont cruellement manqué d’une deuxième vitesse. La triplette articulée autour d’Eric Fehr avec Tyler Moy et Marco Miranda a été très discrète, tandis que le reste de l’alignement a fait des voyages à vide durant toute la soirée.

Les highlights du match FR Gottéron – GE Servette.

MySports

S’ils veulent éviter de tirer sur deux lignes à outrance, les techniciens genevois vont devoir prier pour les retours aux affaires rapides de Noah Rod et Tanner Richard. Les deux internationaux suisses auraient pu apporter cette deuxième lame offensive. Celle qui a permis aux Dragons de passer l’épaule, justement. Alors que la ligne de Desharnais s’équilibrait avec celle de Omark, Yannick Herren inscrivait le 1-0 alors que Chris DiDomenico mettait sur orbite Dave Sutter pour le 2-0.

Comme chaque année dans les séries éliminatoires, il faut bien se garder de toute conclusion hâtive. Mais mardi soir, GE Servette a dû se rendre à l’évidence: sans Noah Rod et Tanner Richard, il lui manque logiquement quelque chose. Et s’ils veulent avoir une chance sans compter sur les éventuels retours en santé des deux attaquants, les Grenat doivent remporter le duel de la première ligne.

Si Christian Dubé se sent obligé de bouger ses pions en premier jeudi, alors Genève pourra voir la suite de cette série avec plus d’optimisme qu’en quittant la BCF Arena.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion