Hockey sur glace - Fribourg-Gottéron a bien mérité ses vacances

Publié

Hockey sur glaceFribourg-Gottéron a bien mérité ses vacances

Les Fribourgeois, beaux vainqueurs de Genève vendredi, se sont offert le droit de vivre une trêve internationale sereine. «On a besoin de se reposer», dit le coach.

par
Simon Meier
Un rafraîchissement bienvenu pour Reto Berra, qui s’est montré intraitable devant son filet, avant de s’incliner en toute fin de match face à Benjamin Antonietti.

Un rafraîchissement bienvenu pour Reto Berra, qui s’est montré intraitable devant son filet, avant de s’incliner en toute fin de match face à Benjamin Antonietti.

Pascal Muller/freshfocus

Fribourg ignore encore s’il passera la trêve des équipes nationales dans le costume de leader de National League – pour cela, il faudrait que Zoug se laisse surprendre par Rapperswil, ce samedi soir. Mais qu’importe, il y avait des parfums de doux bonheur, vendredi dans les couloirs de la BCF Arena, après le probant succès sur Genève-Servette (3-1). Gottéron a non seulement mis un terme à une série de trois défaites, il s’est aussi et surtout offert le droit de partir en «vacances» l’esprit léger. A voir les sourires, ça comptait beaucoup.

«Nous en avions besoin»

«Nous avions besoin de cette victoire pour le moral, avant le break, apprécie l’entraîneur Christian Dubé. Parce que perdre un quatrième match de suite n'aurait pas été idéal.» L’ombre des fantômes qui commençaient à se profiler s’est évanouie en une jolie soirée. La solidité défensive et le talent offensif ont été couronnés par la beauté des trois réussites signées Nathan Marchon, Sandro Schmid et David Desharnais façon joueur de base-ball. Une joie à savourer en longueur, puisque l’équipe a congé jusqu’à jeudi prochain.

La reprise des choses sérieuses est agendée au vendredi 19 novembre, avec la réception de Langnau. Tout le peuple de Gottéron, baigné dans une douce euphorie, en salive déjà. Les plus fervents des 8902 supporters présents contre Genève-Servette hurlaient encore leur joie, lorsque David Desharnais est venu exprimer la sienne, en toute sobriété.

Respirer, se relaxer

«Même si le troisième tiers a montré que nous avions encore du travail, c’est une bonne chose de retrouver le goût de la victoire, surtout avant les vacances, se félicite le Canadien, auteur d’une passe lumineuse sur l’ouverture du score, sans toutefois verser dans la moindre euphorie. On doit continuer à travailler, à apprendre.»

Mais la priorité du moment consiste à faire souffler les chevaux, après une petite moitié de saison régulière. «Mentalement comme physiquement, on a besoin de se reposer. On a poussé beaucoup jusqu’à maintenant», souligne Christian Dubé, légitimement fier de ses troupes. Le coach-directeur sportif va lui aussi pouvoir respirer un chouïa. «Comme j’ai deux gars qui jouent au hockey, je vais quand même passer pas mal de mon temps ici à la patinoire, sourit-il. Mais ce sera en pensant à autre chose qu’à analyser des matches. Je vais prendre un peu de temps pour me relaxer aussi.» En toile de fond, le kop de la BCF Arena continue de chanter.

Ton opinion