Publié

BASKETBALLFribourg Olympic se rapproche du titre

Dans leur salle, les Fribourgeois ont nettement pris la mesure de Lugano (98-87). Ils mènent désormais 2-1 dans la série.

Fribourg Olympic a fait un pas de plus en direction du titre de champion de Suisse. Les joueurs de Petar Aleksic mènent 2-1 face à Lugano dans la finale au meilleur des sept matches. Les Fribourgeois, qui se sont imposés 98-87 à domicile dans l'acte III, auront l'occasion d'enfoncer le clou dès mardi, toujours à Saint-Léonard.

Samedi, ils ont profité de l'absence du Luganais Travis Watson, laissé au repos, pour clairement prendre le dessus sur les Tessinois au rebond (39 contre 24). Partie sur les mêmes bases que les deux premiers matches à Lugano, où les deux équipes n'ont été séparées que par deux puis un point, cette rencontre a vu les Fribourgeois se détacher dans les dernières minutes du troisième quart.

De 64-60, le score passait à 79-64 (31e minute) en faveur des hommes d'Aleksic suite à un tir primé de Slobodan Miljanic. Les Tessinois, trop approximatifs à l'image de Matthew Schneidermann (1 sur 10 au tir), ne s'en remettraient pas. Revenus à six longueurs dans les deux dernières minutes, ils abdiquaient sur de nouveaux paniers de Miljanic.

Tous deux auteurs de 22 points, Clinton Chapman et Edwin Draughan ont pris une part prépondérante dans ce succès. Le premier est désormais assuré de pouvoir disputer l'intégralité de cette finale après avoir été "blanchi" par le juge unique, alors que le second confirme qu'il est le plus sérieux atout d'Olympic dans cette finale après deux premières sorties déjà solides. Quant à Nemanja Calasan, absent lors de ce match suite à la bagarre générale ayant émaillé l'acte II de la demi-finale contre Union Neuchâtel, il retrouvera ses coéquipiers dès mardi après avoir purgé son dernier match de suspension.

Du côté de Lugano, Mohammed Abukar (20 points, 3 rebonds) s'est retrouvé bien seul sous les paniers en l'absence de Watson. Si le duo Devin Sweetney/Rickey Gibson, qui évoluait conjointement à la baguette pour la première fois de cette finale, s'est montré à la hauteur, les joueurs d'Andrea Petitpierre ont semblé un peu courts face à un effectif fribourgeois qui ne montre aucun complexe depuis le début de la série.

(SI)

Votre opinion