Hockey sur glace - Fribourg se relance contre Genève

Publié

Hockey sur glaceFribourg se relance contre Genève

Les Dragons ont mis fin à leur série de défaites et plongent les Aigles encore plus dans le doute.

par
Grégoire Surdez
(Genève)
La joie des Fribourgeois après le premier but.

La joie des Fribourgeois après le premier but.

Eric Lafargue

Un tir, un but. C’est parfois le scénario de rêve qui accompagne les débuts de match. Sur son premier engagement en zone offensive, Fribourg a immédiatement jeté comme un froid dans des Vernets où il régnait pourtant une chaleur suspecte pour une fin de mois de septembre. Une mise en jeu gagnée par David Desharnais et un missile de Daniel Brodin ont lancé les Dragons. Gauthier Descloux, de retour dans les buts, touchait donc son premier puck en allant récupérer la rondelle au fond de la cage.

Entre deux équipes qui ne brillent pas en ce début de saison, ce genre d’entame de match a forcément des conséquences. Néfastes pour les Aigles, à peu près en panne de tout depuis trois matches. Et positives pour des Dragons qui couchaient, eux, sur quatre défaites de rang. Les hommes de Christian Dubé ont su capitaliser tandis que les Aigles, eux, ont sombré, lentement mais sûrement.

Pas un grand soir pour Descloux

Comme si cela ne suffisait pas, le 2-0 signé Jörg tombait une poignée de secondes après que Valterri Filppula avait ajusté le poteau de Reto Berra. Dans l’enchaînement, Gauthier Descloux a endossé la responsabilité du 2-0 tant le tir de l’ailier du 4e trio offensif fribourgeois semblait inoffensif. Ce n’était décidément pas - une fois n’est pas coutume - le grand soir pour le gardien des Aigles, qui n’avait pas franchement meilleure mine sur l’envoi de la ligne bleue de Dave Sutter deux minutes plus tard.

Difficile d’imaginer que ces Aigles, inexistants jusque-là, puissent inverser le cours d’une soirée où tout a souri à des Dragons tout simplement supérieurs. Filppula, un des rares Genevois qui a tenté quelque chose, a bien relancé un semblant de suspense. Mais son but en supériorité numérique n’aura finalement été qu’une pommade sur les maux qui rongent GE Servette depuis une semaine. Terriblement fragiles, les Aigles semblent mûrs pour une totale déconfiture contre Ajoie, samedi, dans un duel entre cancres qui se jouera avant tout dans la tête.

Il faudra juste éviter d’encaisser un but sur le premier tir ajoulot.

GE Servette - FR Gottéron 1-3 (0-1 1-2 0-0)

Les Vernets. 4712 spectateurs. Arbitres: MM. Hebeisen, Hungerbühler, Steenstra, Gnemmi.

Buts: 3e Brodin (Desharnais) 0-1. 31e Jörg (Sutter) 0-2. Sutter (DiDomenico) 0-3. 39e Filppula (Tömmernes, Winnik / 5c4) 1-3.

GE Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Le Coultre; Völlmin, Maurer; Smons; Vouillamoz, Filppula, Winnik; Miranda, Vermin, Cavalleri; Moy, Jooris, Smirnovs; Antonietti, Berthon, Patry; A. Riat. Entraîneur: P. Emond.

Fribourg Gottéron: Berra; Gunderson, Chavaillaz; Sutter, Furrer; Dufner, Jecker; Brodin, DEsharnais, Mottet; Sprunger, Schmid, DiDomenico; Bykov, Walser, Herren; Marchon, Bougro, Jörg; Rossi. Entraîneur: C. Dubé.

Notes: GE Servette sans Mercier, Rod, Richard, Pouliot, Chanton (blessés); FR Gottéron sans Kamerzin, Diaz (blessés).

Pénalités: 2xx2’ contre GE Servette; 4x2’ contre FR Gottéron.

Ton opinion