Hockey sur glace: Fribourg s’incline à 9 dixièmes de la sirène

Publié

Hockey sur glaceFribourg s’incline à 9 dixièmes de la sirène

Après avoir fait jeu égal avec Lugano, Gottéron encaisse un troisième but à moins d’une seconde de la fin de la prolongation.

par
Jean-Claude Schertenleib, Lugano
Luca Fazzini tourne près de la cage de Connor Hughes.

Luca Fazzini tourne près de la cage de Connor Hughes.

Freshfocus

Et de huit – victoires de rang – pour le Lugano de Serge Pelletier. Dans un match vif, spectaculaire, entre deux équipes qui sont actuellement en verve, tout s’est joué sur des centimètres et sur des dixièmes de seconde.

D’entrée de jeu, les Luganais ont voulu montrer que leur série actuelle ne devait rien au hasard. Mais bien à une formidable volonté, beaucoup de rapidité, d’engagement, des tirs mais encore peu de précision. Ainsi les trois premières minutes: des envois en rafale, mais jamais cadrés; pour quelques centimètres, peut-être, mais le résultat est là. Et Gottéron, qui va laisser passer l’orage, va ensuite prendre la direction des opérations; c’est peut-être moins percutant qu’en face, mais ça oblige Schlegel à de nombreuses interventions. Sur Di Domenico, mais aussi face à Bykov (10e), qui virevolte. 0-0, la pause approche, les émotions aussi: 19’12, un tir de Bertaggia s’écrase sur le montant gauche de la cage de Hugues; 19’19, sur le contre qui s’ensuit, Bykov et Desharnais trouvent l’ouverture, exprimant ainsi par les faits l’impression générale de ce premier tiers: Gottéron est un poil plus précis que ce Lugano qui a fait feu de tout bois, mais qui est mené d’une longueur.

Ah, ces pénalités!

On n’a pas encore pu juger le comportement des deux équipes dans des situations spéciales, le tiers intermédiaire va corriger cette carence. Et là, avantage Lugano: qui profite de sa première supériorité numérique pour égaliser (Herburger bien démarqué au deuxième poteau, 25e) et qui transforme un second power play à 49 secondes de la fin de cette deuxième reprise, cette fois parce que les Luganais se sont retrouvés à un joueur de plus suite à un «surnombre» de Gottéron. Et Arcobello d’effacer une nouvelle fois l’avantage que Fribourg avait repris à la 32e sur une action collective magnifique orchestrée par Bykov et conclue par Mottet.

2-2, puck au centre. Pour vingt minutes décisives. Du moins le pensait-on. Très peu d’arrêts de jeu, les deux gardiens héroïques chacun une fois - Hugues sur Walker à la 50e, Schlegel sur Di Domenico à la 52e -, on va avoir droit à la prolongation. Et aux tirs aux buts? Non, parce qu’à une seconde – 9 dixièmes, très exactement – de la fin, Heed trouve l’ouverture. Dommage pour Gottéron, bien joué Lugano!

Lugano – FR Gottéron 3-2 ap (0-1 2-1 0-0)

Cornér Arena. Huis clos. Arbitres: MM.Stricker, Borga, Fuchs et Steenstra.

Buts: 20e (19’19) Desharnais (Bykov, Mottet) 0-1, 25e Herburger (Bürgler/5 c 4) 1-1, 32e Mottet 1-2, 40e (39’11) Arcobello (Heed, Haussener/5 c 4) 2-2, 65e (64’59) Heed (Fazzini) 3-2.

Lugano: Schlegel; Wellinger, Heed; Chiesa, Loeffel; Wolf, Nodari; Antonelli, Walker; Haussener, Arcobello, Bodker; Bertaggia, Lajunen, Fazzini; Suri, Herburger, Bürgler; Lammer, Sannitz, Zangger. Entraîneur: Serge Pelletier.

FR Gottéron: Hugues ; Chavaillaz, Gunderson; Furrer, Sutter; Jecker, Kamerzin; Abplanalp; Mottet, Desharnais, Bykov; Jörg, Walser, Herren; Di Domenico, Schmid, Sprunger; Jobin, Marchon, Bougro. Entraîneur : Christian Dubé.

Notes: Morini et Riva sont blessés à Lugano; FR Gottéron sans Stalberg, Brodin et Rossi.

Pénalités: 2 x 2’ contre Lugano; 4 x 2’ contre FR Gottéron.

Ton opinion