Publié

SKI ALPINFrida Hansdotter enfin sur la plus haute marche

La Suédoise, qui collectionnait les 2es places, a remporté le slalom spécial de Kranjska Gora. Côté suisse, Wendy Holdener (9e) et Denise Feierabend (12e) n'ont pas démérité.

Keystone

La patience de Frida Hansdotter a fini par payer. La «Poulidor» suédoise du slalom a enfin pu goûter à la victoire à Kranjska Gora (Sln). Jusqu'ici, la skieuse de 28 ans avait connu huit fois l'honneur d'un podium en Coupe du monde, mais à chaque fois à la 2e place. Autant dire que cela faisait un moment qu'elle tournait autour de ce premier succès, et qu'elle le mérite plus que n'importe quelle autre slalomeuse.

Sous les flocons de Kranjska Gora et sur une piste qui s'est rapidement détériorée en seconde manche, Frida Hansdotter a su résister aux éléments. Et une fois n'est pas coutume, cela n'a pas été le cas de Mikaela Shiffrin. En tête à l'issue du tracé initial, l'Américaine a perdu ses moyens lors de son deuxième passage pour rétrograder au 7e rang final.

Du coup, la Suédoise s'est imposée devant l'autre reine du slalom, Marlies Schild. L'Autrichienne a été battue d'un souffle (à 0''05), mais elle s'est consolée en partageant le podium avec sa petite soeur Bernadette (3e à 0''15). Un événement que les deux Schild avait déjà célébré en décembre dernier à Courchevel (Fr), où Marlies s'était imposée devant... Frida Hansdotter et sa cadette.

Côté suisse, la leader Wendy Holdener s'est classée au 9e rang, dans la lignée de ses derniers résultats en slalom. Une régularité dans le top 10 qui pourrait satisfaire de nombreuses slalomeuses, mais pas la Schwytzoise de 19 ans, elle qui avait montré en fin de saison dernière qu'elle avait les capacités de viser le podium.

Denise Feierabend a, elle, pris la 12e place. En embuscade après le tracé matinal (10e), l'Obwaldienne s'est montrée prudente dans les conditions difficiles de la seconde manche. Cela a suffi pour intégrer le top 15, mais pas pour se rapprocher des avant-postes.

Contrairement aux Schild, les soeurs Gisin ont vécu une mauvaise journée. Michelle, qui venait d'aligner trois victoires en Coupe d'Europe en trois semaines, n'a pas réussi à confirmer à l'étage supérieur. La cadette de la fratrie a été éliminée dès la première manche. Quant à Dominique, présente avant tout pour s'aguerrir en vue des super-combinés, elle n'a pas passé le «cut» du tracé initial. Cette étape de Kranjska Gora, dont le géant de samedi avait été annulé en raison du brouillard, constituait le dernier stop avant les Jeux olympiques de Sotchi. Les skieuses seront en lice en Russie en fin de semaine prochaine avec les entraînements en descente. Quant à leur première épreuve, le super-combiné, elle est programmée le lundi 10 février.

(SI)

Votre opinion