Publié

RouteFrontalier flashé surtaxé en Valais

Un pendulaire français en excès de vitesse a dû payer son amende 6,5% plus cher. La faute à l’Etat du Valais, qui contraint les étrangers à régler leurs amendes en euros.

par
Benjamin Pillard
Flashé à la sortie de la commune franco-suisse de Saint-Gingolph, côté Valais, un automobiliste français déplore avoir dû payer son amende au taux défavorable de 1 fr.?=?1?euro.

Flashé à la sortie de la commune franco-suisse de Saint-Gingolph, côté Valais, un automobiliste français déplore avoir dû payer son amende au taux défavorable de 1 fr.?=?1?euro.

Yvain Genevay

«J’ai déjà été flashé en Suisse par le passé, mais c’est la première fois que l’on m’oblige à payer ma contravention en euros… Ce n’est pas normal!» Frontalier français de 34 ans, Christophe* a la fâcheuse impression de s’être fait avoir. Pas particulièrement par le radar mobile installé fin janvier à la sortie de Saint-Gingolph direction le Bouveret (VS), pendant les 300 m où le tronçon est encore à 50 km/h. Ayant circulé à 56 km/h, cet électronicien a été sommé de payer 120 fr. d’amende.

Votre opinion