Hockey sur glace: Frossard a refait son coup du poignet
Publié

Hockey sur glaceFrossard a refait son coup du poignet

Maladroit puis indiscipliné, le HC Ajoie s’en est remis à une réussite tardive de Thibault Frossard pour s’en sortir victorieusement face à Viège lors de l’acte I des quarts de finale des play-off.

par
Julien Boegli, Porrentruy
Thibault Frossard a permis à Ajoie de remporter le premier acte.

Thibault Frossard a permis à Ajoie de remporter le premier acte.

freshfocus

Au regard de la quantité importante d’opportunités qui a animé la première période, on n’en vient encore à se demander comment les acteurs ont pu regagner leur vestiaire sur un score nul et vierge. D’accord, la malchance s’en est parfois mêlée, comme sur ces envois d’Arnaud Schnegg (7e) et Troy Josephs (14e) qui sont venus frapper le montant de la cage adverse.

Il faut bien admettre également que les gardiens ne sont pas étrangers à cette absence de réussite. Solides, Reto Lory et Tim Wolf se sont interposés avec brio devant chaque mouvement menaçant. Le portier des Ajoulots – qui affiche un pourcentage de 93% d’arrêts en saison régulière - s’est notamment illustré de la jambière devant Andy Ritz, parti en rupture (12e), ou encore de la mitaine face au topscorer haut-valaisan Mark Van Guilder (17e).

Hazen et Devos d’abord inefficaces

Mais ce qui a certainement le plus surpris lors de ces vingt minutes initiales, c’est la maladresse inhabituelle émanant des hommes forts de chaque camp. Si l’Américain Troy Josephs, avec deux passages sur le banc des pénalités après huit minutes, avait voulu saborder le début de rencontre de sa formation, il n’aurait pu s’y prendre mieux. Fort heureusement pour lui et aussi étonnant que cela puisse paraître, Jonathan Hazen et Phil Devos, les deux terrifiants québécois du HCA, n’ont pas vécu une entrée en matière des plus éblouissantes.

Hazen, meilleur pointeur de la division, a notamment privilégié la passe de trop plutôt qu’une reprise directe sur à une splendide transversale de son collègue (6e). L’ailier n’a pas été plus heureux six minutes plus tard sur une merveille de passe de Devos, toujours. Les deux pépites de Swiss League ont encore manqué l’ouverture en fin de tiers lorsque Hazen a fait valoir sa vitesse de patinage pour devancer l’apathique Marc Steiner et offrir le palet du 1-0 à Devos. En vain.

Indiscipline

Pour ne rien arranger, le HC Ajoie s’est ensuite mis dans le pétrin en multipliant les punitions, au nombre de cinq en l’espace de seulement sept minutes et sept sur l’ensemble de la période intermédiaire. Pour des broutilles, parfois. De ces sanctions que l’on inflige volontiers lors d’un duel de préparation mais peut-être pas en play-off.

Viège a alors ressorti de sa manche ses deux atouts américains pour enfin lancer la soirée. Josephs a tiré profit d’une lumineuse inspiration de Van Guilder – une passe arrière à l’aveugle – pour tromper Wolf (22e) alors que son équipe évoluait avec un homme de plus. Comme si la pause de neuf jours qui a suivi son intense fin de championnat l’avait tout compte fait desservi, Ajoie n’est pas apparu avec les idées aussi claires que lors des semaines précédentes. Les actes manqués précités en sont la preuve.

Mais le deuxième de la hiérarchie n’est pas connu pour abdiquer à la moindre contrariété. Même dans un soir somme toute assez quelconque pour eux, Devos/Hazen n’en demeurent pas moins redoutables et ce, à chaque instant. Comme à la 37e minute, lorsque l’attaquant de centre est parvenu à égaliser en plaçant la rondelle dans un trou de souris au premier poteau.

Comme en finale de la Coupe

Il serait néanmoins faux de penser que les Jurassiens n’ont que leurs deux étoiles étrangères pour s’en sortir. S’ils ont conclu leur exercice avec un rendement de 2,22 points par sortie et ce, en enchaînant les matches tous les deux jours ou presque depuis fin janvier, c’est aussi parce qu’ils bénéficient d’un contingent équilibré. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à prendre l’exemple Thibault Frossard. A dix minutes du terme, son envoi du poignet a fait mouche, rappelant au passage ce fameux 2 février 2020. A Lausanne, lors de la finale de la Coupe de Suisse contre Davos, son coup de poignet parti de la droite du but, pour le 5-3 libérateur, avait fait chavirer tout un canton.

Celui de mercredi, toujours pris de la droite et en supériorité numérique, a une fois de plus délivré les siens. Sans l’allégresse de tout un peuple qui va avec, cela va sans dire.

Ajoie – Viège 2-1 (0-0 1-1 1-0)

Raiffeisen Arena. Huis clos. Arbitres : MM. Eichmann, Borga, Baumgartner et Ammann.

Buts: 22e Josephs (Van Guilder, Holdener/4 c 3) 0-1, 37e Devos (Schmutz) 1-1, 51eFrossard (Eigenmann) 2-1.

Ajoie: Wolf; Birbaum, Pouilly; Rouiller, Eigenmann; Aebischer, Hauert; Hofmann; Hazen, Devos, Schmutz; Huber, Mäder, Joggi; Frei, Frossard, Schnegg; Camichel, Macquat, Muller; Roberts. Entraîneur: Sheehan.

Viège: Lory; Wiedmer, Pilet; Heynen, Steiner; Furrer, Blaser; Eggenberger; Holdener, Van Guilder, Josephs; Riatsch, Brügger, Haberstich; Merola, Berger, Hofstetter; Haas, Ritz, Burgener; Spinell. Entraîneur: Sarault.

Notes: Ajoie sans Casserini (blessé), Stemer, Zwissler (surnuméraires) ni Jobin (pas convoqué), mais avec David Aebischer (en prêt de FR Gottéron). Viège sans Camperchioli (blessé), Lütolf, Petrig, Ranov, Schaller, Tirronen (surnuméraires). Tirs sur la transversale de Schnegg (7e) et Josephs (14e). But de Eggenberger annulé car marqué du patin (18e). Temps mort demandé par Viège (58e), qui évolue sans gardien (57’55 à 60’00).

Pénalités: 8 x 2’ + 1 x 10’ (Joggi) contre Ajoie, 5 x 2’ contre Viège.

Les résultats

Quarts de finale (au meilleur des sept matches)

Acte I

Kloten (1) - La Chaux-de-Fonds (8) 5-4 (3-2 2-1 0-1)

Situation dans la série: 1-0

Ajoie (2) - Viège (7) 2-1 (0-0 1-1 1-0)

Situation dans la série: 1-0

Langenthal (3) - Thurgovie (6) 2-0 (1-0 1-0 0-0)

Situation dans la série: 1-0

Sierre (4) - Olten (5) 0-4 (0-1 0-0 0-3)

Situation dans la série: 0-1

Les dates: 19 mars, 21 mars, 23 mars, 25 mars (éventuel), 28 mars (éventuel) et 31 mars (éventuel).

Votre opinion