Arnaque – Gare aux fausses convocations de police
Publié

ArnaqueGare aux fausses convocations de police

De nombreuses personnes reçoivent ces temps des mails semblant émaner d’Europol, les menaçant de poursuites à moins de payer une caution. C’est un piège.

par
Michel Pralong
Le faux en-tête officiel du courriel.

Le faux en-tête officiel du courriel.

FedPol

L’Office fédéral de la police (FedPol) lance un avertissement. De nombreux mails qui sont des arnaques continuent de circuler en nombre. Il s’agit notamment d’une soi-disant convocation au nom d’Europol, l’agence européenne de police criminelle. La personne qui la reçoit apprend qu’elle a été identifiée sur des sites internet par la brigade des mineurs, donc sous-entendu qu’il s’agit de sites pédopornographiques. On lui demande alors soit de rédiger un courriel écrit de justification dans les 72 heures à l’expéditeur, soit de payer une caution pour éviter une arrestation.

En observant mieux le message, on aperçoit assez vite les incohérences et erreurs qui prouvent qu’il s’agit d’un faux. Comme le curieux terme «Ministre responsable Drapeau de la Belgique», des caractères étranges dans le corps du texte ou l’absence d’accents. FedPol indique qu’il ne faut évidemment pas répondre à ce genre de courrier et les signaler au centre national pour la cybersécurité (NCSC).

Ces messages, envoyés également soi-disant par Interpol et même FedPol, succèdent à une autre arnaque. On prétendait alors à la victime qu’elle avait été filmée alors qu’elle consultait un site pornographique et que, si elle ne payait pas une rançon, des images compromettantes d’elle allaient être diffusées. Mais l’escroquerie ne fonctionnerait plus, d’où les nouvelles qui circulent depuis plusieurs semaines.

Votre opinion

2 commentaires