Euro 2020 - Gareth Southgate: «Des gens ont essayé de nous envahir»
Publié

Euro 2020Gareth Southgate: «Des gens ont essayé de nous envahir»

L’Anglais est à un match de réussir, malgré la réputation du poste de sélectionneur des «Three Lions», qualifié de «travail impossible». Il le remplit avec beaucoup, beaucoup de patriotisme.

par
Robin Carrel
Le coach de l’Angleterre vit ses matches à fond.

Le coach de l’Angleterre vit ses matches à fond.

AFP

Quelques heures avant le «showdown» de l'Euro face à l'Italie ce dimanche soir, Le Matin Dimanche s'est penché sur les réflexes patriotiques, chauvinistes voire même nationalistes qu'enclenchent automatiquement les grands tournois internationaux tous les deux ans. Ce Championnat d'Europe n'a en tous cas pas démenti cet état de fait. Et Gareth Southgate est en première ligne.

Vendredi, dans un entretien donné à l'agence AP, le sélectionneur anglais s'est lâché, mêlant histoire, sport et patriotisme exacerbé. Un cocktail qui n'a pas forcément été heureux il y a quelques dizaines d'années et qui revient sur le devant de la scène. Mais le Brexit, notamment, a donné aux Britanniques une occasion de se redéfinir. Pour les Anglais, cet Euro est aussi un joli pied de nez à un continent qu'ils ont «quitté» il y a peu.

«Des gens ont essayé de nous envahir et on a toujours eu le courage de les en empêcher»

Gareth Southgate

«Il y a tellement de choses dans ce pays à propos desquelles nous pouvons être fiers. Des faits que nous avons tendance à sous-estimer aujourd’hui, a démarré Southgate. On ne voit généralement que les choses négatives de notre contrée et, dorénavant, nous avons tant de raisons d'être fiers de nous, avec tellement de talents dans toutes sortes d'industries différentes!»

Mais l'ancien joueur de Middlesbrough, Crystal Palace et Aston Villa ne s'est pas arrêté en si bon chemin et a passé la deuxième: «Pour une île de notre taille, nous avons eu une telle influence sur le monde et on doit continuer à le faire de manière positive. Il y a des choses historiques dont nous devons être fiers. Il y a eu tellement d'incroyables inventions réalisées sous nos latitudes!»

Le sélectionneur anglais a commencé à invoquer l'histoire, quitte à la revisiter à sa sauce. «Des gens ont essayé de nous envahir et on a toujours eu le courage de les en empêcher, a-t-il osé. Vous ne pouvez pas nier qu'une partie de l'énergie dans le stade contre l'Allemagne venait de ça... Je ne l'ai jamais dit directement aux joueurs, mais je sais que ça fait partie de cette histoire de ce match.»

Il y a peut-être un ou deux pays du Commonwealth qui auraient quelque chose à redire par rapport à cette affirmation…

Votre opinion